Article 0

Chers amis et membres de la famille Joy for the Planet,

Les événements s’accélèrent, la planète et ses hommes connaissent une profonde mutation, une mise au monde, une chrysalide porteuse de tous les espoirs. Je n’ai jamais été aussi confiante. Je n’ai jamais autant vibré que dans ce foisonnement étourdissant de polarités positives et négatives.

Fidèle à mes valeurs, je préfère « allumer une chandelle que maudire l’obscurité » et poser un acte au service de la vraie vie, de l’unité, de la joie et de la plus haute version de l’humanité.

Un lieu pour vivre la joie
Avec le nom de famille qui est le mien (BOURGEOIS), il m’était difficile d’y échapper! Alors j’aimerais bâtir un petit « bourg de la joie« , un « campement » nomade (sur roues et roulettes) plein de vie, une forge à rêves et à projets pour jeter les fondements d’une nouvelle société, dans le respect des lois de la nature et de l’intelligence de vie. Par la créativité, la philosophie, la rencontre, la solidarité, la connaissance et la simplicité. Un lieu expérimental d’échanges de coeur à coeur, avec un espace pour des conférences, un autre pour des ateliers pédagogiques pour petits et grands, une petite tribune pour inviter des artistes, un potager, un bout de forêt pour une immersion dans la nature, un espace de paix pour nos chers retraités et une place de jeux pour les enfants. Un lieu inter-générationnel où le meilleur et l’expérience de chacun est mis au service de tous. Je visualise une petite « Terre promise » où nous renouons avec la tendresse humaine, l’authenticité, l’audace, l’innovation, le jeu et l’aventure. Ce lieu sera l’expression de tout ce que je sais (bien) faire: la communication, le voyage, la création d’un réseau humain, les arts, cuisiner, rire et sourire. Je pars de rien, j’ai tout le reste de ma vie pour poser mes briques, une à une.

A la recherche d’un terrain 
J’ai besoin de votre aide pour m’aider à trouver la solution idéale pour accueillir physiquement ce projet.  Les possibilités sont infinies, mais ce qui me vient à l’idée, c’est l’occupation, l’achat, la location ou le partage d’un terrain privé ou communal. Toute autre idée bienvenue. Et pour vivre ses rêves, il faut s’en donner les moyens. C’est pourquoi je viens de me séparer de mon chalet bien-aimé, afin de mettre à disposition des fonds pour réaliser cette nouvelle aventure.

Voici comment je visualise ma « Terre promise »….
Je cherche un terrain ouvert et dégagé, ensoleillé, avec un coin de forêt, assez plat et accessible pour accueillir provisoirement (1 jour à 1 semaine max.) un petit nombre de visiteurs et de véhicules, van compris. Idéalement, il est équipé d’un raccordement électrique, en eau potable et en eaux usées. Il comporte une source d’eau ou un puits. Il offre une jolie vue, une bonne terre cultivable, un cours d’eau (rivière, ruisseau, lac ou étang). Il se situe idéalement entre Nyon et Cossonay, mais je suis ouverte à toutes propositions en Suisse romande.

Devenir son propre maître
Je commencerai avec une roulotte, puis au fil des mois et des années, une unité mobile après l’autre, chacune avec une fonction et une thème spécifique, en lien avec la joie. Il ne s’agira ni d’un camping, ni d’un campement de Roms, ni du village d’Astérix, ni d’un rassemblement New Age, d’un club de hippies nostalgiques, d’une communauté sectaire, politique ou spiritualiste…mais tout simplement d’un lieu de rencontres ordinaires extraordinaires, fidèle au principe de Joy for the Planet, au service de la souveraineté et de la liberté. Je n’envisage pas non plus la fonction de gourou en construisant une ville qui s’étend à l’infini (rire)! Le temps des gourous est révolu, car chacun doit devenir son propre maître et gouverner son existence à partir de son propre centre de gravité.

J’imagine pouvoir réaliser mon projet sur une superficie de 5000 m2 (1/2 hectare) maximum.

Qui veut bien m’aider à dénicher ce lieu ?

Ma vision est d’offrir une terre pour semer des graines de joie, car maintenant, comme depuis toujours…votre joie est ma destination!

« L’espérance est vaine si nous n’entrons pas en action. » Cheikh Khaled Bentounes

PS: si vous avez des propositions, merci de m’écrire à l’adresse email suivante: isabelle@joyfortheplanet.org

EnglishFrançais
%d blogueurs aiment cette page :