Après le succès de la soirée que nous avons organisée hier soir autour de la conférence du Dr. Louis Fouché à Aubonne, dans la douceur et l’harmonie, malgré les stupéfiantes tentatives de la presse il y quelques jours de museler la liberté d’expression, les participants ont été nombreux à me demander de publier mon texte d’introduction.

Avant tout, j’aimerais remercier notre public fidèle venu nombreux à cette soirée. Grâce à votre soutien et à votre  énergie de bienveillance, moi et l’équipe de Planetpositive, avons traversé indemne cet orage médiatique passager, qui, au contraire, a plutôt intensifié le rayonnement de notre action comme organisateurs d’événements au service du droit des citoyens d’avoir accès à une information libre et sans filtre, de même qu’au débat public promouvant la diversité des opinions. Je soutiendrai tous nos invités et orateurs de la même manière s’ils étaient attaqués publiquement et sans fondements, dès lors que leurs propos respectent la loi et les valeurs de paix, d’unité, de joie et de rassemblement que nous défendons. Un immense merci à la Commune d’Aubonne qui ne s’est pas ingérée dans notre soirée, malgré les tentatives d’intimidation de la presse, comme celle de représentants politiques lausannois (EàG, PS, Vert.e.s) qui ont envoyé une lettre à la Municipalité de Lausanne pour faire interdire les interventions de Louis Fouché en Suisse romande, simplement parce qu’elle tranche avec la doxa. Un article de ma part suivra dans le média Bon pour La Tête vendredi prochain. Merci de tout coeur à Matthias Faeh et Daniela Almonti, mes merveilleux coéquipiers! Ils savent que, à travers mon engagement pour Joy for the Planet (reportages) ou Planetpositive (événements), rien ne compte plus pour moi que d’être la plus belle expression de ce que le Ciel a mis en moi et en chacun de nous.

APPEL À L’ACTION
Si vous êtes également choqué par les tentatives de la presse conventionnelle d’étouffer le débat public en démocratie, je vous invite à deux actions:
1. Écrire systématiquement aux rédactions pour exprimer votre désaccord, par courrier ou par email, lorsque vous êtes témoin d’une maltraitance sans fondement d’un conférencier(ère).
2. Soutenir des petits médias indépendants comme L’Impertinent ou Bon Pour La Tête en vous abonnant. Merci!

“Cher public, cher Louis,

Ce soir, j’aimerais rendre hommage à ces hommes et ces femmes, anonymes ou célèbres comme toi, qui sont restés debout dans l’adversité, pour avoir exprimé leur authenticité, pour avoir tenu des propos « en dehors des clous », pour avoir résisté au couperet totalitaire ou simplement aux horreurs de la guerre.

Je pense à Alexandre Soljenitsyne, Albert Camus ou à Viktor Frankl, rescapé des camps de concentration, qui ont connu la disgrâce ou les tragédies de la guerre. Cependant, ils ont réussi à dire OUI à la vie en dépit de tout ! Pour Frankl, ce qui faisait la différence entre ceux qui se maintenaient en vie et les autres ne tenait pas dans la force physique ou mentale. Cela tenait avant tout dans le fait de maintenir une vie intérieure riche.

Pour les mal-aimés, je pense à Jésus, à Nicolas Tesla, à Jacques Benveniste, et tous ces anonymes, héros du quotidien, crucifiés sur la croix de leur loyauté à leurs valeurs.

Je pense à Nicci, cette mère célibataire et malade d’un cancer, héroïne de mon livre et de mon film « La route de la joie » qui s’était battue contre le système de santé pour mourir à sa manière. Je pense aux 55 autres personnes ordinaires extraordinaires rencontrés sur ma route en 2018 à travers toute l’Europe, qui ont été et restent encore, une source d’inspiration pour tous.

Comment rester debout malgré l’opprobre dont on vous couvre injustement, malgré les menaces, la diffamation, les insultes et les sanctions ? Est-ce que le héros est voué à la souffrance ? Car il ne fait pas bon être héros et vivant ! Pour continuer à vivre, faut-il faire mourir le personnage social qui exprime sa vérité ? Celui qui reçoit le statut de héros devient, quoi qu’il fasse, un exclu. Mais au fond, est-ce si grave d’être un exclu du monde ordinaire ? Et si les héros nous montraient la direction d’un monde extraordinaire ? C’est vrai, le héros finit souvent isolé, soit par le rejet du grand public, soit par le harcèlement médiatique. Mais il arrive aussi qu’il soit réhabilité post-mortem ou, idéalement de son vivant ! C’est ce que je te souhaite cher Louis et je n’ai aucun doute que cette rédemption est pour bientôt. Ce retournement est déjà en cours, comme nous avons pu l’observer cette semaine à en lire le déferlement de réactions de soutien à ton engagement, comme à l’organisation de nos événements irrévocablement tournés vers la liberté d’expression.

Merci à tous ces anonymes au cours de l’Histoire qui ont eu l’audace et la foi de rester profondément humains au cœur de la barbarie, la force d’exprimer leur vérité au temps du mensonge et des manipulations.

Merci à toi, cher Louis, si petit en taille, mais si grand dans ton action et ton courage, pour réussir à garder ton cap en pleine tempête médiatique et dans le monde. À une époque où toute la société tend à se conformer à un modèle de pensée unique, plus proche de la machine que du cœur, tu es un exemple pour des milliers d’humains qui veulent rester des hommes.

Comment, pour toi, la vie peut-elle conserver son sens en dépit de toutes les attaques que tu subis au quotidien ?

Comment réussis-tu, toi, à traverser tes peurs ?

C’est bien ce que nous allons explorer ce soir ensemble. Et si tu permets, je souhaite dédier cette soirée à un autre héro persécuté, assoiffé de vérité et de liberté, Julian Assange…”

Isabelle Alexandrine Bourgeois
Journaliste libre et organisatrice d’événements
Rejoignez le groupe Telegram de PLANETPOSITIVE
https://t.me/planetpositive

 

%d blogueurs aiment cette page :