Article 0

CONTACTEZ-MOI

Pour me poster une idée, me poser une question ou simplement me laisser un message : isabelle@joyfortheplanet.org

LIVRE D’OR

Écrivez un nouveau message dans le livre d'or

 
 
 
 
 
 
 
Les champs marqués avec un * sont obligatoires.
Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Pour des raisons de sécurité, nous sauvegardons votre adresse IP 54.162.123.74.
Il se pourrait que votre message n’apparaisse dans le livre d'or qu’après que nous l’ayons vérifié.
Nous nous réservons le droit de modifier, de supprimer, ou de ne pas publier les messages.
14 messages.
Marie Mellioret Marie Mellioret de Pully a écrit le 11 juillet 2018 à 9 h 04 min:
Il y a tant à dire sur ses 15 jours passé à bord de Beegoody avec Isabelle et Ulyss. Dans le cadre de ce merveilleux projet « Joy for the planet » proposant de vivre et partager la joie et la solidarité autour du monde, nous avons parcourus tous les jours des kilomètres pour aller à la rencontre de lumières, de personnes inspirantes et joyeuses, partager des moments d’émotions et de fraternité avec chacune de nos rencontres, offrir des lampes solaires, en faire des ateliers sur la route, donner des conférences, des coups de pouces à ceux que nous croisions, aussi bien financiers pour soutenir des projets, qu’une écoute et un regard optimiste et bienveillant. Ce qui a été extraordinaire, c’était d’avoir pu être témoin de la manière donc tous les gens avec qui nous avons partagé un temps, ont été touchés. La qualité et la profondeur des échanges que permet ce projet, si sincère et proche de l’humain, permet d’ouvrir instantanément des espaces de métamorphose et bien souvent dans les coulisses de la caméra. Rien besoin de « faire », mais « être » tout simplement et humblement porteur de cet enthousiasme contagieux. C’est en cela, que ce vit l’aventure de « Joy », aux côtés d’Isabelle. Emissaire de reliance par la joie qu’elle rayonne, elle porte un amour inconditionnel et une vision optimiste sur le monde, un discernement éclairant les ressources de chacun, une force de liberté et du « tout est possible », un humour omniprésent, une auto dérision renversante. C’est en ces précieuses qualités, qu’elle émane à travers ce projet, que j’ai pu me nourrir pour ouvrir encore et toujours plus à la célébration de la joie au quotient. Sans compter les rencontres extraordinaires qui ont été une grande source d’inspiration permettant l’émergence de créativité et de projet communs. De cette expérience, est né en moi un nouveau paradigme me donnant l’impulse d’oser ouvrir mes ailes et tendre mes bras encore plus pour embrasser le monde et partager ce que je suis. Il n’y a plus de temps a perdre mais tout à aimer ! Merci à Joy for the Planet d’exister et Merci pour tous ces trésors inestimables qui en découle !
Flore Flore de Sarajevo a écrit le 5 juillet 2018 à 14 h 03 min:
Début juin, suite à beaucoup de réflexions, de nuits blanches et d’angoisses, j’ai pris la décision de quitter le projet que j’avais co-construit ces derniers mois, le rêve s’étant transformé en un fardeau dont je ne supportais plus le poids. Il me fallait, une fois la douloureuse décision prise, absolument me ressourcer, changer d’air et retrouver de la douceur. J’ai contacté mon amie Isabelle le jour même pour savoir si je pourrais la rejoindre une semaine à bord de Begoodee. Dans son immense générosité, elle m’a répondu tout de suite positivement. Je me suis donc embarquée pour Oslo, commençant par deux jours de ballades solitaires, où je m’en suis mis plein les yeux dans les rues et les musées. Ces deux premiers jours ont été très apaisants, après des semaines difficiles. Le lundi 25 juin j’ai retrouvé Isabelle pour nos 8 jours de route vers Stockholm. Je savais qu’en rejoignant Isabelle et Begoodee je retrouverais de la sérénité et de la joie. Et je n’ai pas été déçue. Isabelle m’a récupérée sur un parking à la dernière station de métro. J’ai vu arriver Begoodee et alors que mon sourire s’élargissait déjà. Elle a fait sonner son klaxon magique, sur l’air de « la cucaracha ». Les larmes sont montées, j’étais plus qu’émue en l’embrassant, je savais que j’avais pris la bonne décision en m’embarquant pour ce road trip avec Joy for the Planet, un projet que je soutiens depuis le début. Sans route prédéterminée, sans but géographique autre que de rejoindre Stockholm en une semaine, nous avons pris la route. Et cette route est magnifique. Magnifique par ses paysages scandinaves, et surtout magnifique par la douceur de vie à bord de Begoodee. Isabelle m’épate à tous moments. Par son enthousiasme, sa vision des évènements, son approche à tout ce qu’elle voit et ressent. J’apprends la positivité. J’apprends le calme, l’acceptation, le lâché-prise. J’apprends que tout est possible si on y met son cœur et sa gentillesse. Ensemble avec Isabelle est son GPS, nous avons au jour le jour choisi nos routes, nos étapes, nos nuits d’été scandinave, privilégiant les petites routes de campagne et la nature. Après une première étape à Droback, petit port norvégien, nous avons continué vers Fjallbacka en Suède, petit village sur la côte ouest, où Ingrid Bergman avait élu domicile, et connu des fans des romans policiers de Camilla Lackberg. Dans un petit port de plaisance à quelques kilomètres de Fjallbacka, nous avons posé Begoodee pour la « nuit » et j’ai vu émerveillée un long et lumineux couché de soleil de l’été scandinave. Quelle lumière, quelles couleurs ! Et chaque soir ce plaisir de regarder un coucher de soleil qui n’est pas suivi de nuit m’a émerveillée. Avant de reprendre notre road trip le lendemain, pendant qu’Isabelle travaillait à sa newsletter pour Joy for the Planet, je nous ai dégoté un petit restaurant, attenant à la poissonnerie du village, où nous avons mangé le MEILLEUR Fish&Chips de notre vie. Un cabillaud frais de chez frais, blanc de chez blanc, à peine cuit dans une pâte aérienne, parfumée à l’estragon. Une tuerie pour nos papilles gourmandes. Ceci sans parler de la soupe de poissons, achetée à l’emporter, que nous avons "slurpé" le lendemain à bord de Begoodee. Et ainsi le voyage continue. Nous traversons des campagnes magnifiques, des champs de blé qui ressemblent à une mer végétale blonde, agitée par le vent, faits de reflets blonds et verts à perte de vue. Des maisons et des fermes ici et là, toutes en bois, la plupart d’un rouge profond. Des éoliennes majestueuses dont les pales brisent l’air nonchalamment. Des moulins modernes pour un Don Quixote du XXIème siècle. Et jamais un village à proprement parler. Jamais âme qui vive travaillant dans les champs. Juste des maison très éloignées les unes des autres. Mais où sont les Suédois ? Comment socialisent-ils ? Où est la place du village, son café avec son apéro ? Visiblement il faut se défaire des schémas sociaux que nous connaissons plus au sud de l’Europe. Tout à l’air parfait, tout est rangé, propre, en ordre. A se croire dans le Truman Show de Peter Weir. Avons-nous traversé dans une autre dimension ? Sommes nous les passagères observées d’un grand reality show que les habitants regardent depuis leurs petites maisons rouges, calés dans des fauteuils bordés de napperons en dentelle blanche ? Qui sait ? Avec des années d’achats IKEA, je croyais connaître les bases du suédois. Force est de constater que non, bien sûr. Mais j’ai finalement compris pourquoi le géant bleu commence toutes ses publicités par un "HEJ ! " tonitruant. Ici personne ne s’adresse un bonjour formel, tout le monde se dit « Hej ! » qui correspond à Salut, bonjour…Et je m’y fais très vite. Hej ! à la caisse, Hej! au voisin de camping, Hej ! aux personnes croisées sur le chemin menant vers la baignade au lac… HEJ ! En embarquant avec Joy for the Planet, j’espérais aussi contribuer au projet en apportant un peu de mon propre projet FoodbyFlore. Mais force est de constater que dans les régions traversées nous n’avons pas trouvé d’occasions. Par contre mon plaisir de cuisiner est toujours là, bien intact, et c’est pour Isabelle et moi que je cuisine dans la kitchenette de Begoodee. "Joy for us" dirons nous ! Je retrouve le plaisir des goûts, des saveurs. Je mange à nouveau avec plaisir et gourmandise. Avec gourmandise aussi je me suis mise à la peinture, ou plutôt au coloriage, en aidant Isabelle sur son nouveau dessin, appelé "eLOVution". Un dessin drôle, coloré et plein de sens, parti de l’idée que la gentillesse apporte la gentillesse mais surtout que l’amour fait grandir, nous libère et se redistribue. Isabelle et moi nous sommes séparées, le cœur joyeux mais aussi un peu gros, il y a deux jours à Stockholm. Isabelle a fait sonner son klaxon magique… la boucle de cette escapade est bouclée. Isabelle et Begoodee continuent vers la Finlande, je rentre chez moi vers les miens qui m’ont tant apporté de soutien ces derniers mois. Je rentre ressourcée et curieuse de plus de road trips dans le futur, pour prendre la vie avec douceur, élégance et bienveillance. D’Oslo à Stockholm je me suis ressourcée. Avec les conseils d’Isabelle j’ai retrouvé de la douceur et beaucoup de positivité. Merci Isabelle pour ce séjour hors du temps et des schémas, merci pour les fous-rires, merci pour ta gentillesse. Bonne continuation à toi et Begoodee. Je vous attends à Sarajevo. FloreSourianteetapaisée
Madiha Massoud Madiha Massoud de Le Caire a écrit le 11 juin 2018 à 4 h 11 min:
Begoodee, ma caravane-sérail! Le hasard a voulu que je sois en Suisse au même moment que Begoodee... que j'ai baptisé "caravane-sérail" ! Eh oui, je n'ai pas pu décliner une invitation généreusement offerte depuis qu'Isabelle a commencé son aventure humaine et humanitaire à bord de sa caravane, son royaume, son Sérail! Il suffit de s'entourer de peu d"objets pour avoir son confort ! Par contre il faut beaucoup de courage, de compassion et d'amour pour offrir un accueil chaleureux et une bonne qualité d'écoute afin de réconforter des âmes tourmentées croisées sur son chemin! Avec Edouard, un ami d'Isabelle, on a pris la route direction Aubonne sous le signe de la bonne humeur! C'est dans cette ville qu'un centre culturel accueille des ateliers d'artistes. Et c'est sous ce toit que mon aventure a commencé... rencontres exceptionnelles avec des personnes exceptionnelles qui sont venues pour encourager et seconder cette démarche de la joie! Une vente aux enchères d'œuvres d'art offertes par certains artistes en un geste de solidarité et en toute croyance en cette action courageuse et unique. Le But: financer un tour de l'Europe pour semer des graines de joie et d'espoir dans des cœurs abîmés par des épreuves de la vie ou qui possèdent une trajectoire unique à qui une lampe solaire est offerte. Prise dans cette vague d'émotions, me voilà partie dans la course pour finir par mettre le gros paquet et gagner le gros lot, une lampe solaire joliment dessinée, racontant l'aventure de la caravane de la joie ! Elle était celle aussi de mes rêves.. offrant un moment d'évasion à la belle étoile. Vais -je avoir le courage de me lancer dans l'aventure à bord ou bien opterais-je pour un retour avec Éddy tranquille et pépère pour retrouver mon grand lit douillet de 5 hectares ? Question fatidique qui turlupinait ma cervelle de citadine durant ces quelques petites heures! Le temps de la visite du centre, de la conférence riche et émouvante d'Isabelle et de la vente aux enchères. Je finis par céder pour me retrouver dans la caravane -sérail où chaque centimètre est étudié, et chaque goutte d'eau est calculée. On a roulé des kilomètres et des kilomètres pour s'arrêter dans un endroit mythique à Berolle au pied du Jura ! Loin de tout, perdue dans la nature. On suivait la caravane d'un couple aventurier qui dirigeait ce centre avec une tête bien posée sur les épaules et des ailes bien collées aux pieds! La caravane est leur maison mobile et chaque nuit, ils la passent sous un nouveau coin du ciel! Qu'importe le toit pourvu qu'on ait le coeur en joie! Après avoir partagés un morceau d'amitié chez eux à bord, c'est le retour à trois dans notre caravane -sérail qui nous réserve un accueil bien froid! ! Pas de chauffage et il faisait glacial! L"Orientale que je suis grelottait déjà en apprenant cette nouvelle, mais je me suis vite retrouvée étouffée de chaleur sous une multitude de couvertures, une grosse couverture en pure laine de l'armée suisse arborant une grande croix blanche, une couette fourrée de plumes d'oies du lac Léman et une peau de mouton égorgé halal!!! Tout pour calmer mes angoisses de finir frigorifiée. Sous le regard malicieux d'Isabelle et ses rires aux éclats, j'ai vite avalé une poignée de cachets de vitamine C et d'homéopathie à titre préventif. J'ai pas le luxe d'attraper froid avec mon agenda de ministre incluant de surcroît une formation et conférence à l'ONU! Mais quoi faire avec Ulysse, le chien d'Isabelle, son ami fidèle, son compagnon de route à qui j'ai piqué le pieux ?! Et oui, ce canapé qui me servait de lit était le sien! Condamné à coucher par terre, il était loin d'être content. J'ai passé ma nuit sous une pyramide de couvertures, rongée par les remords de faire souffrir cette pauvre âme et dans la peur qu'Ulysse me saute dessus réclamant ses droits !!! Les images du 1er épisode d'"Ulysse et Cléopatre" ont défilé à mes yeux. Mais dans la caravane de générosité et bienveillance, Ulysse a joué le jeu et est resté à mes pieds pour me rassurer et réchauffer. Malgré mes émois, le marchand de sable ne m'a pas abandonnée! Après une courte nuit, je me réveille avec Isabelle à quelques centimètres, murmurant en arabe, un verset du Coran que la majorité des Musulmans de la terre récite avant d'entamer une action "Au nom de Dieu le Clément et Le Miséricordieux", essayant de fixer le chauffage ! Et elle a réussi comme un chef technicien chevronné ! "Mais attention, il faut le baisser car c'est pas bon pour le coeur d'Ulysse", disait Isabelle soucieuse de la santé de son ami fidèle qu'elle comblait de baisers et câlins. Allongée dans mon lit, je regardais la nature vierge et ce plafond entre ouvert faisant passer des courants d'air frais qui secouaient ma tête et mes narines. J'enfile mes vêtements par dessus mon pyjama et peu importe le look d'artichaut en ce moment pathétique de mon existence ! Du pain baladi, du fromage égyptiens accompagnés de miel et du beurre suisses étaient au rdv pour un petit dej hors normes avec ce brave couple à bord de notre caravane -sérail ! Quant à Ulysse, sa maîtresse aimante lui a réservé du jambon ! Après, on reprend un autre bout de la route à la recherche d'un bel endroit pour une scène de photos orchestrée bénévolement par le photographe Vincent Hofer pour une pub bien méritée, plaçant Ulysse au coeur de la "planète de la joie" en forme de bulle. Puis, un bon café chez une amie d'enfance, un déjeuner à bord auprès du lac, des délicieuses nouilles philippines préparées par Morada, et des retrouvailles avec Julia la sœur d'Isou qui attend avec impatience l'arrivée de son petit prince qu'elle porte contre son coeur depuis plus de huit mois! Échanges chaleureux comme au bon vieux temps. Un saut ravitaillement pour la suite de l'aventure au super marché sur la route vers la gare direction Genève avec ma lampe d'Aladin dans les bras et beaucoup de joie dans la tête comme au coeur. Merci ma grande aventurière, merci mon amie, pschitt de bonheur et de joie!
cassi steeve cassi steeve de la chaux-de-fonds a écrit le 4 juin 2018 à 11 h 42 min:
Bonjour Chère Nicci, Je suis enseignant et en écoutant l'émission à l'abordage je t'ai entendue. J'ai montré ton film aux jeunes qui sont dans ma classe et certains ont décidé de t'écrire... Bonjour chère Nicci, Nous venons de regarder ta vidéo que j'ai trouvée super touchante, tu m'as fait prendre conscience qu'il fallait vider cette poubelle remplie de soucis et qu'il fallait profiter à fond de la vie pas se prendre la tête pour des futilités. Julie Cuendet Bonjour Chère Nicci, Nous venons de regarder ta vidéo et je te souhaite de profiter à fond dans ce que tu fais de garder ta façon d'être..., Bonne chance et bonne continuation Samuel Schneiter Bonjour Chère Nicci, Nous venons de regarder ta vidéo. nous venons de la Suisse et ta vidéo nous a touchée Michele Di Nuzzo Je vous souhaite beaucoup de courage et que vous puissiez vous rétablir, bonne chance à vous Jarod Rüfenacht Bonjour chère Nicci, Nous venons de regarder votre vidéo et je vous souhaite du bon courage... Alyssa Pitton Je te souhaite tout le courage du monde... Je t'envoie autant d'amour que possible! Merci de ton témoignage, Steeve.
Réponse d'administrateur par :  Isabelle Alexandrine Bourgeois
Un immense merci pour ces merveilleux témoignages que j’ai immédiatement transmis à NICCI. Elle en a été très touchée et vous répondra dès qu’elle se sentira un peu mieux. Mais votre message aujourd’hui ne pouvait pas mieux tomber pour lui redonner courage après un rendez-vous difficile avec ses médecins. Peut-être qu’un jour elle viendra vous remercier personnellement dans votre école, qui sait... Les miracles existent! Elle est la première à y croire... Alors d’ores et déjà, un tout grand merci de notre part... Isabelle Alexandrine et NICCI
Katia Katia de Pully a écrit le 4 mai 2018 à 16 h 36 min:
Bonjour Isabelle, J’ai eu la joie de filmer le clip de Marie et Koum dédié à ton magnifique projet et d’ainsi y apporter ma minuscule graine de joie 😊 Je vous contacte aujourd’hui car j’ai rencontré cette semaine en Suisse une personne qui transmet toute sa passion et sa joie à travers de petits mets qu’il cuisine, à base d’une alimentation saine, crue et vivante. C’est un réel embassadeur de la joie. Il s’agit de Benjamin Ries, si vous revenez en Suisse et que vous souhaitez le rencontrer, il mérite le détour 😉 Toute belle suite de voyage à vous et plein de belles rencontrer et merci pour ce beau projet, c’est une joie de vous suivre ❤️
Rojal Rojal de Genève a écrit le 29 mars 2018 à 14 h 33 min:
Bonjour, J'ai découvert votre parcours et votre projet à la radio et je suis très admirative et touchée par ce que vous faites. Je suis enseignante dans une école spécialisée pour des enfants en souffrance scolaire. Si vous recherchez des classes pour fabriquer de nouvelles lampes solaires, je suis partante et certains de mes collègues me suivront certainement. A bientôt. Nathalie Rojal
TAVANT Bernadette TAVANT Bernadette de Gradignan a écrit le 24 mars 2018 à 11 h 40 min:
Quelle plaisir Isabelle, cette retrouvaille surprise à Gradignan, avec Begodee et Ulysse toujours fidèle . J'adore ta généreuse "folie" de VIE. Merci à toi de rallumer la joie dans les coeurs des Hommes et de relier les Femmes et Hommes de Bonne Volonté de Vie qui oeuvrent pour la Vie . Merci Bisous et mille gratitude de ton escale. Continue ce beau chemin illuminé de mille lampes. Bisous
Legroux Legroux de BORDEAUX a écrit le 17 mars 2018 à 10 h 52 min:
Il me semble que vous êtes à Bordeaux. Je suis adhérente de la 3ferme de la Glutamine située à 15 km de Bordeaux sur la commune de Tresses. Si vous êtes disponible pour découvrir ce beau projet de Perma- Culture, je vous propos d'être votre guide. Nicole Legroux 06 07 48 93 40 Trés bonne journée sous le ciel Aquitain
Réponse d'administrateur par :  Isabelle Alexandrine Bourgeois
Merci Nicole! J'ai eu la chance de rencontrer votre fils Charles presque au moment où vous m'écriviez votre message! Très belle rencontre! Charles est notre 13ème Nominé de la Joie! C'est un jeune homme est extraordinaire et je lui souhaite plein succès dans ce très beau projet de la Ferme de la Glutamine. Joyeusement, Isabelle
Florie Thielin Florie Thielin de Lyon a écrit le 5 février 2018 à 14 h 18 min:
reçois-tu bien un email pour te notifier?
Caroline Huerlimann Caroline Huerlimann de Zurich a écrit le 17 janvier 2018 à 9 h 46 min:
Bonjour Isabelle, j'ai eu la grande chance d'entendre l'émission à la radio suisse romande hier en début d'après midi et je trouve ce que tu fais admirable et absolument émerveillant! C'est une idée géniale et de poursuivre son rêve également.. vais certainement te suivre sur FB! J'adore l'idée de tes lampes pour partager le bonheur et la lueur.. Je voulais te proposer, si jamais tu avais besoin de quelqu'un pour t'aider avec la langue anglaise (par exemple pour traduire ton blog etc.) je serai bien prête à le faire. Semer la joie, c'est aussi mon 'motto' dans mes classes de langues et dans tout ce que j'entreprend. BTW je suis bénévole dans une médiathèque dans les alentours de Strasbourg. Viendrais-tu nous parler de ton projet et faire un atelier avec nos enfants avant ton tour du monde? Tout de bon de ma part. A bientôt sur FB
Réponse d'administrateur par :  Isabelle Alexandrine Bourgeois
Oh mais je ne viens que maintenant de lire ton message! Quel cadeau! C'est merveilleux de découvrir une nouvelle destination grâce à ce genre de beau message! Alors c'est avec joie que je viendrai à Strasbourg! Et avec une immense gratitude aussi pour ton généreux coup de pouce pour la traduction! Je vais te contacter par mail privé! Encore un tout tout grand merci!!!
Joray Pascal Joray Pascal de 1422 Grandson a écrit le 31 décembre 2017 à 15 h 51 min:
Bonjour, suite à notre rencontre aujourd'hui, voici mes coordonnées, en tout cas je vous souhaite un magnifique voyage en camping car, profiter bien, cela risque d’être une magnifique expérience, je vous souhaite une belle année 2018. Salutations.
Réponse d'administrateur par :  Isabelle Alexandrine Bourgeois
Je viens de lire votre message! Un tout grand merci! Je prends note! A tout bientôt sur la route!
Matej Hacin Matej Hacin de Genève a écrit le 28 octobre 2017 à 15 h 21 min:
J'ai eu la grande chance de passer deux jours et une nuit dans le camping car Begoodee d'Isabelle. Elle m'a fait découvrir des lieux magnifiques dans la région de Lucerne, dont la petite vallée où vécut Nicolas de Flue, le saint patron de la Suisse, de 1467 jusqu'à sa mort en 1487 (période durant laquelle il ne mangea rien et ne but rien!). L'endroit est énergétiquement très puissant et la nature y est de toute beauté. Isabelle fut l'hôtesse parfaite! Elle conduisit avec prudence et elle me cuisina des petits plats délicieux. En outre, j'ai très bien dormi dans le lit qui se trouve au-dessus des places du conducteur et du passager. Ce fut vraiment un week-end inoubliable! Je conseille chaleureusement à tous ceux qui aiment découvrir des nouveaux lieux de faire un voyage avec Isabelle dans son camping car Begoodee! Amicalement vôtre, Matej
Elodie Perrelet Elodie Perrelet de Genève a écrit le 28 octobre 2017 à 15 h 17 min:
Entrer dans Begoodee! Que se passe-t-il vraiment, lorsque l’on pénètre dans un bus, tel qu’il soit ? En ce qui me conerne j’observe toujours avec minutie tous ces inconnus qui souvent me ressemblent ; qui m’ignorent ou qui me toisent, avant de vite détourner leur regard… C’est que la vie Ô combien trépidante de leurs écrans tactiles n’attend pas, elle! Heureusement, un trajet en bus « classique » n’est pas imaginer pour durer ! Sauf… sauf, sauf ! Sauf L’Adorable, le Charmant, l’Hospitalier, le Délicieux: le bus Begoodee! Une fée s’est penchée sur son berceau et il est à l’image même de sa fée-propriétaire : adorable, charmante, hospitalière, et délicieuse… Cette fée, c’est Isabelle, dont j’ai la chance d’être la cousine! Bref, le week-end dernier, l’aventure commencait ! Je faisais partie des premiers invités à bord de Begoodee. (Et laissez-moi vous certifier que c’est autre chose que de prendre le bus.) D’ailleurs, Begoodee n’est pas un bus (Et ce serait lui faire une offense vacharde !) Begoodee (le begoodee d’Isabelle, de Ulysse, de toutes ses copines…) est un espace lumineux. Un espace de paix, de chaleur, de douceur… Begoodee, c’est le petit refuge qui accepte de nous mener en voyage au gré des radieux paysage d’automne, pluvieux, parfois, et qui – surtout - nous invite fortement vers un autre voyage... Intérieur, cette fois. Ma cousine, son Begoodee et Ulysse (car comment omettre le fidèle compagnon d’Isabelle !) ont une ambition commune - et pas des moindres ! : apporter de la Joie, le temps que durera leur périple ! Apporter de la joie ? C’est se mettre à l’écoute des individus rencontrés lors d’un chemin de traverse ; c’est apporter de petits (ou de grands) services aux âmes en souffrance ; c’est prendre le temps de la Rencontre (pas la superficielle, non !, pas celle-là, la Vraie), de l’échange, du rire (et gaffez-vous : avec Isabelle : il sera plutôt question de fous-rire très « très, TRES sonores », que d’un léger rire de gorge discret, à peine audible!). Apporter de la joie, c’est s’ouvrir à la différence ! A ce que nous, humains, avons en commun ! C’est préparer un repas chaud, saisir une main qui tremble, regarder l’Autre avec douceur et le regarder vraiment. Apporter de la joie : c’est déplacer plus loin son portable ; délaisser les tweets, les selfies, les likes… C’est être à l’écoute - et imperceptiblement - démonter que la Vie : c’est aussi de la Beauté. Et puis c’est aussi ça : La Joie ! Quelle que soient les circonstances. Longue vie à Isabelle, à Ulysse et bien sûr… A Begoodee! Longue vie à Isabelle, à Ulysse et bien sûr… A Bigoudi ! Le 21 octobre 2017 Elodie Perrelet
Florie Thielin Florie Thielin de Lyon, France a écrit le 28 octobre 2017 à 9 h 26 min:
Félicitations Isabelle pour cette belle initiative, hâte de voyager à tes côtés sur les routes d'Europe et du monde, et de découvrir les sourires et la joie qui animent toutes les cultures avec Beegoodee 😀
Réponse d'administrateur par :  Isabelle Alexandrine Bourgeois
Merci Florie! Quelle joie d'avoir créé ce blog avec toi! Tes conseils avertis sur toutes les questions liées aux créations de sites internet, wordpress, réseaux sociaux, référencement m'ont été essentiels! Mais par dessus tout, j'ai adoré ta personnalité, si joviale, enthousiaste, flexible, tout étant étant rigoureuse et exigeante sur le résultat de notre collaboration!