Article 0

Estonie

Ma première journée en Estonie s’achève sur une découverte assez fascinante! Avant d’être un petit paradis pour les vacanciers, Rummu était une prison soviétique et un lieu de solitude et de souffrance… Aujourd’hui, malgré son aspect austère, ce site a su dévoiler ses merveilles et surtout, surtout il est devenu un haut lieu de joie… Les ruines de la prison et sa carrière dont les anciens forçats extrayaient du calcaire à l’époque soviétique, servent à présent de stand de plongeon pour les plus intrépides! C’est aussi un site de plongée incontournable car l’on se croirait dans une cité antique engloutie. J’y ai rencontré deux frères sud-coréen qui rentraient de la Coupe du Monde à Saint-Petersbourg, raison pour laquelle “Cocu” (c’est son prénom) arbore cette belle toque russe! Avec une chaleur de plus de 30 degrés, autant dire qu’il n’est pas passé inaperçu auprès des Estoniens! Un bel endroit de résilience et de baignade dans une eau turquoise qui aide à tourner une page sinistre de l’Histoire.

Cela me rappelle un abri de protection civile que j’avais visité pendant la guerre en Irak, en avril 2003 alors que j’y étais en mission avec le CICR (Comité International de la Croix-Rouge)… Il avait été bombardé avec des centaines de civils, femmes et enfants qui y avaient trouvé refuge. J’avais été bouleversé par ce lieu de désolation où la violence de la déflagration avait laissé l’empreinte des corps sur les murs. Mon attention avait été saisie par un petit nid qu’un couple d’oiseaux avaient installé dans l’orifice laissé par la bombe… Quel contraste sidérant! Dans ce lieu de sinistre mémoire, j’ai pleuré de gratitude en écoutant leurs gazouillis, plein de vie, de joie et de légèreté… J’étais émue par ce fragile et grandiose retour à la vie dans ce tombeau géant.

 

 

EnglishFrançais