Article 0

C’est drôle, je me sens un peu comme Mike Horn, toute proportion gardée, sans comparaison et à un niveau évidemment microscopique! Mais j’ai des petits bobos partout et mon corps est éprouvé, comme après une grosse expédition! Parce que oui, vivre une année à bord d’un camping-car dans le cadre de Joy for the Planet est un joli défi! D’ailleurs, i y a quelques jours, Anne-Catherine Schneiter, co-fondatrice des Ateliers de la Côte à Etoy (Suisse), une nouvelle amie et donatrice de Joy for the Planet, écrivait ces très gentils mots sur son mur FB:

 

 

Anne-Catherine Schneiter, co-fondatrice des Ateliers de la Côte à Etoy, devant l’une des oeuvre d’art encore à vendre en faveur de Joy for the Planet! Une petite maison solaire toute faite à la main!

 MARATHON POUR LA JOIE 
Isabelle Alexandrine Bourgeois de Joy for the Planet parcourt l’Europe toute seule depuis plusieurs mois avec Begoodee, son petit camping-car à la recherche d’une valeur sûre : LA JOIE. Cette Joie est parfois cachée dans les coeurs des discrets, des timides, des méconnus. Mais comment fait-elle alors pour les découvrir, ces porteurs de Joie ? Comment fait-elle pour gérer l’itinéraire, la conduite du véhicule et son entretien aux étapes ? Comment fait-elle en plus pour remplir sa mission de colporter les nouvelles qui nous font du bien, rencontrer et connaître un peu les Joyeux que le destin met sur sa route, les filmer, rédiger des textes magnifiques sur des extraits de vie, photographier, dessiner, illustrer ses pages et alimenter sans cesse blog et pages Facebook ? Sans oublier qu’il faut se nourrir, s’occuper de l’ami fidèle, le joyeux Lovski, qui vient de la rejoindre, faire des courses, étudier les cartes géographiques, et faire nombre de recherches. Et en plus de tout cela, notre journaliste prend soin des autres tout au long de son voyage, leur apporte sa Joie, son aide et son soutien grâce à Joy for the Planet.
J
e vous le dis, Isabelle Alexandrine Bourgeois, n’est pas uniquement une brillante journaliste au grand coeur, c’est aussi une marathonienne, une championne de l’organisation, une battante courageuse qui ne craint rien et qui croit que tout est possible à ceux qui portent en eux LA JOIE ! 
Chacun(e) peut soutenir ce magnifique projet pour la Joie et l’information positive, encourager en partageant, donner un peu d’argent pour permettre à Isabelle Alexandrine Bourgeois d’apporter son aide en route. Que la Joie soit avec vous ! »

Des petits bobos partout…

Et c’est vrai! Je TRINQUE joyeusement! En plus de la logistique, le choix des itinéraires, la lecture des cartes, la conduite et la maintenance de Begoodee, il y a tout le travail de rédaction des articles et de tournage/montage des vidéos, les interviews et les rencontres. Ça, tout le monde s’en doute, c’est tout se que j’aime faire, c’est mon choix et un grand bonheur! Je ne me plains pas, cette aventure est le rêve de ma vie. Or j’ai coeur à partager avec vous occasionnellement les coulisses de ce projet et les petits pépins que je peux vivre en chemin. Cela fait partie de l’aventure et j’aime ça!

MORSURES: Après une première morsure en Bretagne dans l’attaque de mon Ulysse par une meute de chiens, je me suis faite à nouveau croquer la bras il y a une semaine en Bulgarie quand un gros chien noir a agressé mon nouveau chien Lovski. Mais le coquin de Lovski a réussi à passer sa tête à travers son collier et à se planquer sous une voiture, me laissant toute penaude avec un bout de corde et un collier vide dans la main, à la merci du fauve qui, du coup, s’est jeté sur moi! Sympa Lovski! Mais qui doit protéger qui? Heureusement, j’avais de quoi désinfecter mon bras à bord de Begoodee. Mon hématome et ma petite cicatrice ont mis plusieurs jours avant de disparaître mais je voilà toute neuve!

MOUSTIQUES: En Finlande et en Italie, j’ai subi des attaques de milliers de moustiques qui m’ont défiguré les jambes pendant des semaines (évidemment, je suis aussi un peu coupable de grattage intempestif!). C’est fou ce que ces micro insectes peuvent vous pourrir la vie. Je pense toujours à cette phrase du Dalai-Lama:Si vous avez l’impression d’être trop petit pour changer quelque chose… “Si vous avez l’impression que vous êtes trop petit pour changer quelque chose, essayez donc de dormir avec un moustique. Vous verrez lequel des deux empêche l’autre de dormir”.

PUCES, ARAIGNÉES ET AUTRES INSECTES: Là, je suis extrêmement vigilante! Lovski côtoie régulièrement des chiens errants que je n’arrive pas à éviter (ils sont partout!), au risque de prendre en passant quelques petites passagères à bord. Alors je désinfecte et traite régulièrement mon camping-car et les couvertures de Lovski contre ces visiteurs indésirables. Les araignées, je les aime, même si elles me terrorisent. Alors, c’est assez rare, mais quand elles viennent me rendre visite, je les prends délicatement dans un mouchoir et je les jette par la fenêtre. Sinon, je ne compte plus les autres petites piqûres sur le corps dont j’ignore la provenance… Parfois, il ne vaut mieux pas savoir, ni prendre de loupe… Berk!

POSTURES ET VUE: Ma position assise pendant de longues heures de conduite et ma couchette étant assez dure, penchant parfois légèrement à gauche, à droite, en avant ou en arrière quand je n’arrive pas à garer mon bus sur une surface parfaitement plate, ont passablement ankylosé mon corps et mes articulations. Je mets de plus en plus de temps à « me déplier » le matin en me levant et surtout à descendre de ma petite échelle… Et une fois sur deux, j’accroche ma chemise de nuit aux crochets de soutien de la poubelle et je finis en lambeaux! J’aurais du prendre avec moi un petit manuel de « Yoga pour les nuls » pour dérouiller ma vieille carcasse! Mes sorties avec Lovski jusqu’à présent étaient fortement raccourcies par peur des rencontres avec des chiens errants. J’espère que mes prochaines traversée de la Suisse, Autriche, Allemagne, Espagne et Italie me donneront l’occasion de trouver des lieux de promenade plus sûrs.

De longues heures assises devant mon ordinateur à monter les vidéos ont également éprouvé mon dos et surtout, mes yeux! Moi qui avait des yeux d’aigle et qui voyait à des kilomètres, je devrais rapidement commander une paire de grosses lunettes pour voir de près et de loin en même temps! Pour l’instant, je passe mon temps à froncer les yeux, à plisser les paupières, comme tout bon « quinqua », pour faire mes mises au point! Pas très sexy!

CHEVEUX ET MAINS: Mes cheveux ont aussi souffert du voyage car leur longueur nécessite beaucoup d’entretien et de temps pour les soigner et les démêler. Je ne faisais plus que des tresses, sans pouvoir leur apporter le soin qu’ils méritaient.  Alors j’ai fini par les couper il y a quelques jours et je revis! Fini la sorcière ou l’épouvantail à moineaux!
Ayant souvent les mains dans le moteur, je me fais aussi un point d’honneur à nettoyer, à soigner mes mains et mes ongles qui sont plus facilement exposés à la saleté qu’une mannequin chez Dior, évidemment.

Bref, avec le temps, je dois être de plus en plus vigilante pour prendre soin de mon corps qui endure… Le coeur et la tête sont à la fête mais mon véhicule corporel commence à se déglinguer comme une vieille bagnole! J’ai besoin d’un bon service des 150’000 km sur moi-même comme sur Begoodee! Parfois, j’ai l’impression que je prends soin plus de mon van que de mon corps et ce n’est pas juste. Tout comme l’essence permet à mon Begoodee d’avancer, injecter de l’Essentiel à mon corps me permettra de continuer à servir la joie en toute sérénité et d’honorer cette mission jusqu’au bout… Et l’Essentiel, je suppose, c’est du repos, des petits soins réparateurs, de l’inaction, du sport et des exercices physiques comme le yoga ou la natation et peut-être aussi des compléments alimentaires naturels… Si vous avez des idées pour se retaper, je suis preneuse!

En fin de compte, je vis en petit ce que chacun d’entre vous vit en grand. J’entretiens mon âme, mon esprit et mon corps sur 10 m2, c’est tout. Je range mes armoires, savonne mon faux parquet, tape mes coussins, aère mes couettes, décrasse tous les angles traîtres à bord de Begoodee, je vidange pendant que chez vous, c’est les vendanges!

Je dois en faire de même avec ma santé et récolter de beaux raisins pour mon corps Je dois être attentive à respecter le précieux habitacle en chair et en os dont la vie m’a fait le cadeau pour continuer à aimer et à partager la beauté de ce monde que j’aime tant le plus longtemps possible. Je ne suis pas encore suffisamment à l’écoute de ce corps mais je suis déjà consciente que je dois m’améliorer sur ce point…

Alors demain, je commence les chips, le tiramisu, le lard, la télé et la bière! lol

 

 

 

 

 

EnglishFrançais
Copied!
%d blogueurs aiment cette page :