Article 0

Souvenez-vous… J’avais garé mon bus sur la baie d’Arcachon pour y passer la nuit dans le joli port d’ostréiculteurs à Arès, quand, au cours d’une ballade aux aurores avec mon chien, j’ai rencontré un monsieur qui ramassait des kilos de coquilles d’huîtres « pour combler les nids de poule sur son chemin privé » m’a-t-il expliqué! Au fil de la discussion, j’apprends que Jean-Jacques Savin prépare à relever un pari incroyable : traverser l’Atlantique dans un tonneau ! Une première mondiale…

« Quand j’étais petit, j’ai lu le livre d’Alain Bombard, « Naufragé volontaire » dans lequel il a écrit qu’un tonneau jeté au large des Canaries arriverait trois mois plus tard aux Caraïbes, poussé par la seule force des alizées et des courants marins. J’ai voulu relever ce pari depuis toujours », raconte-t-il.

Cet homme de 71 ans a eu une carrière professionnelle peu banale : militaire parachutiste, pilote privé ou encore conservateur du Parc National de Centre Afrique.

Et Jean-Jacques n’est pas à son premier défi ! Ses cinq traversées du Bassin d’Arcachon à la nage et son ascension du Mont Blanc en 2015 attestent de son irréprochable forme physique. Il s’affiche en 2017 à la seconde place du championnat de France de Triathlon, 15 ans après avoir été vice champion d’Europe, et 7ème aux championnats du monde, dans cette même discipline. Jean-Jacques Savin a aussi traversé quatre fois l’Océan Atlantique en voilier !

Il m’explique qu’il embarquera en janvier 2019 à bord de son tonneau en contre plaqué époxy depuis les îles Canaries. Cette traversée sera l’objet de plusieurs recherches scientifiques dont diverses études sur l’individu (solitude, comportement en habitacle restreint, impact du mouvement permanent et du déplacement très lent, en ajoutant à cela le facteur de la longue durée).

L’habitacle est en polyester pour résister à d’éventuels chocs (gare aux orques qui voudront jouer au foot !), ainsi qu’aux déferlantes laissées par les grands porte- conteneurs. Il dispose de quatre hublots : un sur chaque côté et un sous la coque pour « vérifier s’il n’y a pas de requins autour de moi avant de plonger pour pêcher ». Une quille lestée permet d’équilibrer l’ensemble.

Cette rencontre extraordinaire a marqué mon voyage et j’en ai réalisé un documentaire qui a aidé Jean-Jacques Savin à récolter le financement participatif pour vivre son rêve. Dans l’une des coquille vides des huîtres d’Arcachon, j’ai trouvé une perle aventurière.

Et depuis que nous nous étions rencontrés au printemps, je suis tous les développements de son projet qui avance et se concrétise avec succès. Les sponsors sont au rendez-vous et il y a même l’autocollant de Joy for the Planet sur son tonneau! Nous sommes très fiers de soutenir cette aventure, quelques soient les chances de succès de notre aventurier. Même si notre ami Jean-Jacques devaient échoué (c’est le cas de le dire) sur une plage au Maroc, il aura osé! Et cela, c’est déjà une victoire!

Jean-Jacques vient de passer sur les grandes chaînes de radio et de télévision françaises.

Le Parisien
France Bleu
France Info
Pour te citer que ceux-là..

Jean-Jacques Savin est notre 47ème Nominé de la Joie.

Et vogue la barrique!

 

 

 

 

 

Vidéo youtube :

https://youtu.be/JJtJVh6DMpI

 

Haiku

Sur l’écran-radar

du porte-conteneur,

un atome lumineux :

le rêve d’un homme

 

 

Légendes images :

+) Plan du tonneau : Longueur : 3m • Largeurs diamètres : 2.10m et 1.70m aux faces

2) Jean-Jacques Savin, un héro local bientôt international ?

 

EnglishFrançais
Copied!
%d blogueurs aiment cette page :