Article 0

Comme vous l’avez peut-être remarqué, je publie depuis quelques temps sur mon mur FB personnel des informations probablement dérangeantes pour beaucoup. Un peu surprenant pour une journaliste positive, me direz-vous! En même temps, pour moi, cultiver la joie ne nous exempt pas du devoir de discernement. « Il n’y a pas de vraie bonté ni de bel amour sans toute la clairvoyance possible » avait écrit Albert Camus.

Avec la crise que nous traversons, j’observe comme jamais auparavant une menace abyssale de nos libertés et de notre humanité, de cette part en nous connectée à notre âme et à notre compassion, deux mots vide de sens dans le monde artificiel et hyper contrôlé vers lequel nous nous dirigeons à grands pas.
 
Nous sommes happés dans un tourbillon étourdissant d’informations, de fake news et de guerres de communication. Nous sommes en perte de repères et toutes nos certitudes éclatent. Cette liberté d’expression débridée est positive, sous réserve de ne pas se laisser asservir par la peur et la tentation de la sécurité totalitaire au détriment de notre liberté de penser et de mouvement. 
 
Il est donc de notre devoir, me semble-t-il, de nous informer, d’aller fouiller dans les coulisses de l’actualité officielle et dans les récits alternatifs afin de reprendre le chemin de la Connaissance, du retour à Soi, de la confiance et du choix conscient qui nous permet, comme les peuples premiers, de guider intuitivement notre existence par le coeur et de construire un avenir collectif harmonieux, sans confier notre vie miraculeuse aux machines et aux robots.
 
Pour quelques temps, j’ai donc décidé de prendre position et de m’engager à divulguer la vérité. J’étais au courant de ces dérives depuis mes premiers pas dans le journalisme. À l’époque, je n’avais pas les reins assez solide pour résister aux menaces de mort, aux attaques et déprédations de mes biens matériels. J’avais jeté mes preuves et mes classeurs au feu et tourné la page pour me consacrer au partage de la Beauté. Voilà qu’aujourd’hui, la vie me replace curieusement devant cette grande machination. Et désormais avec ma longue expérience, je ne peux plus me dérober à mon devoir d’informer. Je ne crains plus rien ni personne. Ma carrière n’est plus en danger et je n’ai plus rien à prouver.  Aujourd’hui, j’ai la force et la légitimité de ne plus cautionner tout ce qui « imite » ou limite artificiellement la vie en volant l’âme des Hommes. Je me battrai jusqu’au bout pour le bon sens, la compassion, la liberté et le génie humain dans ce qu’il a de plus naturel et noble. 
 

Antenne 5G cachées dans des arbres et des palmiers.

J’ai donc décidé, en parallèle à ce site qui poursuivra sa vocation de ré-enchanter le monde, de recycler mon bon vieux site d’informations positives www.planetpositive.org pour partager des récits alternatifs ou tirés de la presse ordinaire pour vous informer sur d’autres réalités. Avec des preuves dans la mesure du possible, car actuellement elles surgissent de partout. Celles-ci sont encore peu relayées par les grands médias, à l’exception de la chaîne Arte qui a le courage de diffuser des documentaires étayés sur le contrôle de l’OMS par les lobbyistes ou la mise en place d’une société numérique totalitaire en Chine et bientôt dans le monde au mépris de nos libertés.

Mon intention est de préserver notre libre-arbitre et notre dimension spirituelle et humaine face à la menace possible de la prise en otage du coeur de l’homme par la manipulation des consciences, par l’instrumentalisation des peuples par la peur, par les nouvelles technologies, dont le déploiement à l’extrême nous mène par exemple au transhumanisme, aux vaccins par nanotechnologie, à la reconnaissance faciale, au contrôle absolu de notre quotidien par la 5G dont les antennes se développent et nous envahissent comme de la mauvaise herbe, et à notre insu! (photo ci-contre), sans parler des satellites lancés actuellement par milliers, profitant de notre confinement pour avoir les mains libres. 
 
Que cela soit sur le site Joy for the Planet ou Planetpositive, je ne vous demanderai jamais de partager mes opinions. Je souhaite simplement informer mes lecteurs et mes amis et leur donner la possibilité de picorer quelques graines de vie pour sauver la tendresse, la poésie, la créativité naturelle, la spontanéité et l’amour, décret miraculeux et commun à tous les humains. Je ferai tout en mon pouvoir pour rester un être humain dans sa « version d’origine » ou originelle… Je me battrai comme une mère pour protéger le « moule original », de glaise et d’étoiles, dans lequel nous avons été conçus. 
 
En qualité de journaliste idéaliste, je suis et resterai, envers et contre tout, la gardienne de la souveraineté et des vertus humaines prodigieuses contre l’étalement de son noble esprit comme de la pâte à pizza.
Isabelle Alexandrine

 

EnglishFrançais
%d blogueurs aiment cette page :