Article 0
Tatawi s’est prise d’affection pour le chien de notre hôte à Bagan.

Premiers jours magiques au Myanmar avec ma petite filleule Tatawi que je « sponsorise » depuis novembre 2016 grâce à la Fondation SANNI à Zurich. Depuis, je suis revenue trois fois lui rendre visite pour passer du temps avec elle. Comme la plupart des 350 enfants soutenus par des donateurs privés appelés “parrain/marraine” par l’intermédiaire de la Fondation, Tatawi est orpheline. En outre, elle a été diagnostiquée séropositive depuis sa naissance et doit prendre un traitement (trithérapie) 3 fois par jour jusqu’à la fin de ses jours…

Tatawi lors de notre rencontre à la Lotus Clinic à Yangon il y a 3 ans où elle venait recevoir des soins pour le traitement de la tuberculose et du VIH.
Tatawi en 2016 et Tatawi en 2019

Quand je l’ai rencontrée il y a quelques années, elle était presque mourante et sa silhouette était fantomatique (photo)… Elle souffrait alors gravement de tuberculose et du virus du sida. Mais grâce à la Fondation SANNI, j’ai pu la “parrainer” pour seulement 360 CHF/an et lui fournir des produits d’hygiène, de la nourriture et des soins de base. Tatawi a perdu ses deux parents à l’âge de 10 ans, sa mère de tuberculose et son père « d’alcoolisme » nous a-t-elle expliqué. Heureusement, elle a été recueillie par un couple de voisins qui malgré sa grande pauvreté prend bien soin d’elle, Emma et Jowé. Ils ont aussi adopté une fillette à l’âge de 2 mois, Tenzin. Emma s’occupe des enfants et Jowé est chauffeur de taxi sur moto.

Premiers jours magiques au Myanmar avec ma petite filleule Tatawi que je « sponsorise » depuis novembre 2016 grâce à la Fondation SANNI à Zurich. Depuis, je suis revenue trois fois lui rendre visite pour passer du temps avec elle. Comme la plupart des 350 enfants soutenus par des donateurs privés appelés “parrain/marraine” par l’intermédiaire de la Fondation, Tatawi est orpheline. En outre, elle a été diagnostiquée séropositive depuis sa naissance et doit prendre un traitement (trithérapie) 3 fois par jour jusqu’à la fin de ses jours…

Gabrielle Labarthe, une jeune femme suisse enthousiaste se joint à moi dans ce voyage à travers la Birmanie avec Tatawi….

Gabrielle Labarthe m’accompagne généreusement tout au long de ce voyage et à contribué à offrir des vêtements aux orphelins. Elle s’est prise de passion pour les longis (jupes birmanes) et a dévalisé tous les magasins!

L’école suisse Germaine de Stael et Gabrielle se sont impliqués pour cette mission en offrant des vêtements pour les orphelins. Eve Marie Klima Koehler a sollicité l’aide des parents des élèves de l’école Germaine de Staël qui ont offert plusieurs sacs de vêtements neufs. Gabrielle a également récolté des habits auprès de ses amis et elle a même réussi à obtenir un smartphone flambant neuf pour Thant Zin, mon correspondant local qui a organisé tout le voyage bénévolement, étant lui-même un homme profondément engagé dans son pays, en particulier en faveur de l’environnement et de l’éducation.

Le voyage continue…
Si vous êtes tentés par un parrainage qui ne consiste qu’à payer un bulletin de versement une fois par an, contactez : http://www.sanni-foundation.ch/

#myanmar #childsponsoring #sannifondation #joyfortheplanet#ecolegermainedestaelMohkshinGabrielle LabartheEve Marie Klima Koehler

EnglishFrançais
Copied!
%d blogueurs aiment cette page :