Article 0

Après Délémont, Lajoux, Baden, me voilà arrivée à Schaffhouse. Comme vous le savez, je reçois occasionnellement des « lettres de gratitude » que je remets à des personnes qui ont fait quelque chose d’extraordinaire pour les auteurs de ces missives. Et moi qui suis raide dingue des chiens, qui m’ont accompagnée et qui ont veillé sur moi toute ma vie, j’ai craqué quand j’ai reçu le mail ci-dessous de la part de Corinne! J’ai donc lu en direct cette déclaration d’amour d’une maîtresse à son fidèle compagnon. Touchant…

« Chère Madame,

Que votre blog et votre périple de joie fait du bien !
Après des mois de confinement, l’ouverture de perspectives sur des camaïeux de tons positifs redonne de l’élan.
Aussi, je souhaiterais dire MERCI à mon beagle ; ceci va vous paraître peut-être surprenant, et pourtant, au fil des ans, des jours, des mois, c’est ce petit être canin qui n’est que bonté, fidélité, authenticité et joie de vivre qui égaie ma vie. De l’écriture de ma thèse en Gruyère où il a attendu à mes pieds, sous le bureau, patiemment ses sorties -me les rappelant parfois par mille ruses- au confinement où il a permis de structurer mes journées et me permettre des excuses plurielles pour flâner sur les quais du Léman, il est toujours là : joyeux du lever au coucher, affectueux à l’infini, fidèle sans condition et tellement parfait : il n’a besoin ni de chaussures, ni d’équipement en hiver comme en été, ni de futilité. Il m’accueille chaque jour comme je suis, sans fard, sans détour, uniquement en amour et en sourires…

A toi Geekie, mon compagnon de vie à quatre pattes si pur et parfait, je te dis MERCI. J’espère que malgré ta santé qui se fragilise avec ton âge avancé, tu embelliras encore de nombreuses heures de ma vie et que vous partagerons, de l’aube au coucher, pléthore d’instants d’essentiel : s’émerveiller devant l’envol d’un cygne, humer l’odeur d’un croissant frais, partager une verrée ou une planchette de fromages après une longue balade dans les alpages, rouler en musique vers notre Bourgogne aimée, déguster chez notre amie Danielle et sa chienne Tara un petit pâté en croûte « spécial poutous », nous rouler dans un linge chaud après une pause pipi sous la pluie, réveiller papoune pour aller acheter le journal ou dîner chez Anne, etc…
Mille pensées emplies d’amour pour toi petit bonheur !
Ta mamoune 😊

Bien à vous,
Corinne »

EnglishFrançais
%d blogueurs aiment cette page :