Article 0

Avant hier sur la route,  j’ai rencontré un double héros et je ne le savais pas…

Il y a quelques jours, sur la terrasse d’un café j’ai croisé un homme d’une quarantaine d’années en chaise roulante qui venait de faire pivoter sa chaise avec beaucoup de dextérité. Je l’ai interpellé en le félicitant de sa prouesse. Il m’a répondu par un grand sourire et m’a dit ceci: « Vous savez, le grand mot de l’existence, c’est l’acceptation. Je ne parle ni de résilience ni de transformation mais bien d’accepter ce qui est, sans se poser de questions. C’est une maladie que j’ai depuis longtemps et je ne cherche pas à analyser le pourquoi du comment. Ce qui compte, c’est de transmettre des idées ». Je lui ai dit que je le trouvais héroïque et que je souhaitais tourner une vidéo sur lui! Il doucement décliné ma proposition en disant : « Je ne suis pas un héros, il n’y a rien à personnifier chez moi. Ce sont les idées et les visions qu’il faut saluer, pas les personnes. Souvent, les gens s’attachent aux personnes qui véhiculent de grandes idées », poursuit-il. C’est tellement vrai. Tant de gens projettent une adoration sur la personne plus que sur la vision,  c’est un chemin sans issue pour tout le monde. Chacun de nous n’est qu’un receptacle de quelque chose de plus grand que soi. « Me mettre en images, c’est personnaliser des pensée et des idées qui ne m’appartiennent pas. Je ne suis qu’un messager » raconte Philippe.

Je lui ai dit combien j’étais touchée par ses mots, que c’était pour moi-même un combat quotidien que de vouloir n’être que le véhicule d’une pensée et d’un projet et rester humble. Difficile de rester en retrait et en même temps, assumer la responsabilité de déployer un projet tel que Joy for the Planet. En d’autres termes, je veux être la locomotive et la vapeur de Joy for the Planet sans en actionner le sifflet tous les kilomètres pour me glorifier de quoique que cela soit en passant! J’y pense à chaque instant et cet équilibre est fragile car les pièges de notre personnalité sont extrêmement subtiles. A chaque seconde, je veille à ce que mon âme garde le contrôle de ma personnalité et non le contraire. Parfois je tombe. Mais je me relève.

Nous nous sommes quittés dans un croisement de regards qui se sont compris et se sont reconnus. Philippe m’a communiqué son blog sur lequel il rédige de très beaux poèmes et écrits philosophique. C’est cela la mission de Joy for the Planet: partager la beauté extraordinaire de gens « ordinaires », rencontré sur un trottoir devant un tea-room commente Philippe.

Et je découvre, à la seconde où j’écris ces mots, en parcourant Google pour trouver une photo de lui, que « Philippe Tintillier, handicapé, a parcouru la France en fauteuil pour réclamer aux pouvoirs publics d’agir sur l’accessibilité. » Je m’incline… Si j’avais su cela, pour votre performance et votre noblesse, je vous aurais humblement offert une lampe solaire de la part de Joy for the Planet.

Découvrez le blog de Philippe JM Tintillier

Ci-dessous, je partage quelques extraits des poèmes de Philippe Tintillier:

Pour soi être vrai et s’accepter,
Sans les limites des extrêmes pensées…

Ne pas tout mélanger

Peut-être ne pas tout mélanger,
Pour ne pas doucement glisser,
Dans le suicide des extrêmes pensées…

Accepter de l’autre ce qu’il est,
Ne veut pas dire de lui ( d’elle) tout cautionner,
Mais c’est aussi parfois savoir s’en échapper…

De bien et de bons, savoir s’entourer,
Du sombre et du gris, savoir s’évader,
Sont peut être l’équilibre à trouver,
Pour son esprit savoir apaiser…

Nos idées, nos actes sont ce que l’on est,
Et la vie résulte des choix que l’on a fait,
Ni poète, ni auteur (2)

Je ne suis ni poète, ni auteur,
Juste un simple petit incitateur,
Aux gestes de tendresses et de douceurs,
De la vie un éternel jouisseur…

Loin du chaos de la continuité,
En franchise et tout en sincérité,
Afin de me donner totalement,
Et mieux exprimer tous mes sentiments,

Et je ne peux écrire qu’en silence,
Sans être emporté des autres les danses,
Que celles de mon esprit, de mon cœur,
Pour tenter d’offrir un peu de bonheur,

En donnant de mes mots, mes émotions,
Par mes phrases, toutes mes sensations,
De tous ces vécus et passés d’Amour,
Vivant et restant en moi pour Toujours..

Je lance aux couples des invitations,
A oser s’aimer sans hésitation,
Et faire durer leurs propres histoires,
Pour ainsi leur éviter des déboires…

Tout en gardant en moi l’espoir secret,
Qu’un jour ma belle romance se crée…
Qu’au hasard de mes routes et chemins
Je la retrouve et lui donne la main…

***************

Peut être, parfois, juste est l’équilibre…

Chercher un chemin est peut être se tromper,
Car il sera par un autre toujours inculqué…
Cheminer sur le sien est peut être sérénité,
S’il suit ses propres choix, ses propres réalités…….

Peut être, parfois, juste est l’équilibre…

Peut être qu’être apaisé(ée),
Avoir l’esprit emprunt de sérénité,
Est de s’accepter tel que l’on est,
Quoique les autres puissent en penser,
Même si parfois, il faut savoir se contrôler,
Pour vivre en nos malades sociétés…

Parfois chercher à comprendre, analyser,
S’évertuer à trouver le pourquoi, le comment,
Est sans le vouloir, se permettre de juger,
Puis classer dans ses tiroirs, ces rangements,
Pour trouver sa propre place, sa propre situation,
Mais aussi, être en de perpétuelles évaluations…

Chacun a sa vie, ses idées et ses contradictions,
Pourquoi s’ingénier à poser des tas de questions,
Sur l’un l’autre, leurs choix et leurs raisons,
Si ce n’est par les peurs, de nos passés les créations…
L’équilibre est peut être, juste dans la constatation,
De soi et de l’autre, sans mesure …et dans l’acceptation…

**********

Aimer hors du temps….

Quelques soient nos « hier », nos « demain »,
Seuls existent nos sentiments, nos instants…
A rester libres des peurs passées,
Qui renouvellent ces craintes à venir…
A être à nus, et se donner entièrement,
A lâcher prise et enfin être présent…

Car nul ne sait ces avenirs incertains,
Même s’ils engendrent questionnements,
Toujours fruits de douleurs passées,
Laisser vivre ses envies, ses désirs,
Permet de s’offrir une chance vraiment,
De vivre, sans remords ni regrets.. mais surtout … intensément…

Nous sommes l’ éternité du présent……………..

 

Ne pas chercher à avoir raison

Accepter l’autre tel qu’il est

%d blogueurs aiment cette page :