Article 0

Dans ma traversée de la Suisse en quête de libre-penseurs et d’enthousiastes, j’ai fait escale dans un lieu hors du temps, sur un alpage suisse: au Liboson. Un centre culturel situé en Suisse, dans une vallée solitaire au-dessus de Montreux, où Paul et Nicole du Marchie van Voorthuysen ont dédié leur vie à la quête de la beauté à travers la philosophie, la science, l’art et la musique.

J’ai commencé par chercher Anne-Catherine Bovel, une donatrice de Joy for the Planet pour son tour européen en 2018 qui avait acheté la contrepartie « Une journée à bord de Begoodee ». Deux ans plus tard, nous avons enfin réussi à trouver une date qui convienne à toutes les deux.

J’avais réservé une nuit dans l’extraordinaire chambre d’hôtes du Liboson pour y tourner un reportage sur mes premières « graines de joie », Paul et Nicole du Marchie. Il est assez difficile d’exprimer par des mots la magie du lieu, l’intensité des perceptions, des images et des parfums qui nous plongent dans d’autres temps. Anne-Catherine était heureuse de pouvoir s’offrir une petite escapade en dehors de ses obligations familiales et professionnelles intensives, elles aussi.

Dans cette vidéo, Paul du Marchie souhaite partager sa vision sur le monde actuel et l’urgence de redevenir l’être de beauté et de grandeur que nous sommes « naturellement », dit-il, tandis que nous nous laissons divertir et détourner de notre véritable mission, déployer de la beauté. Au contraire, nous nous sommes empêtrés dans un système qui nous « abrutis » et nous ponctionne une énergie précieuse en nous réduisant au rôle de consommateurs endoctrinés, avec un état mental « pas loin de celui la limace ».  Alors que les humains sont faits  pour créer à l’infini.

Je vous laisse découvrir plus en détails la philosophie de Paul du Marchie qui vient de rédiger un « Manifeste d’un homme en colère » de voir le miracle de la vie humaine se voir prise en otage par l’ignorance, la paresse et le besoin d’être rassuré.

EnglishFrançais
%d blogueurs aiment cette page :