Article 0

Quand deux lumières se rencontrent, ça engendre une nouvelle galaxie…

Exceptionnelle soirée de contes et de musique hier soir organisée par mes amis Anne-Catherine et Alain Schneiter et François Thury, co-fondateurs des Ateliers de La Côte à Etoy. J’ai eu du mal à discerner la magie de la réalité au cours de ce spectacle proposé pour la première fois au public par trois personnalités d’exception et amoureuses de l’Iran, la journaliste Leili Anvar, le génial percussionniste Keyvan Chermirani et la pianiste Layla Ramezan. La salle Steinway des Les Ateliers de la Côte SA était à son comble pour se laisser envoûter par ces artistes venus enchanter le lieu et y apporter les rythmes, les musiques, les poèmes et les couleurs de la Perse antique à travers une adaptation artistique et revisitée de l’histoire de Shéhérazade traduite et sublimée par la conteuse Leili Anvar, rythmée par le zarb de Keyvan Chemirani et l’interprétation au piano de Layla Ramezan. La qualité et la grâce dans la narration de Leili Anvar a touché notre âme que nous soyons d’Orient ou d’Occident. Tout n’était que subtilité et délicatesse, un langage devenu assez rare dans notre monde pressé pour l’avoir savouré hier soir jusqu’à la lie…

 
J’ai profité de ma présence-éclair aux Ateliers de La Côte pour inviter Leili Anvar à bord de Begoodee et lui remettre l’un de nos trophées, notre petite lampe solaire.
 
Voilà plusieurs années que Leili Anvar me rend meilleure à travers ses émissions de radio, notamment la très regrettée « Les Racines du Ciel » sur France Culture qu’elle co-animait avec Frédéric Lenoir.
 
Leila Anvar est docteur ès études iraniennes et agrégée d’anglais. Elle contribue largement à la connaissance du soufisme et de la culture persane tout en défendant une vision plus large et plus fraternelle des spiritualités du monde et des valeurs humanistes dont elles sont porteuses. Elle est aussi chroniqueuse pour Le Monde des religions, où elle s’occupe de la rubrique « Regard spirituel ». Pour moi et, je n’en doute pas, pour des milliers d’auditeurs aussi, Leili Anvar ouvre inlassablement, avec finesse et beauté, des brèches dans le ciment de notre ignorance.
 
Merci aux Ateliers de La Côte de m’avoir donné la chance de rencontrer une étoile pour de vrai…

Le percussionniste génial Keyvan Chemirani, la pianiste passionnée Layla Ramezan et la journaliste et conteuse Leili Anvar posent pour une photo à la fin de leur spectacle qui a soulevé l’enthousiasme du public venu nombreux.

La voix de Leili Anvar ne peut pas mieux se prêter pour envoûter ceux qui écoutent la lecture de ses contes…

Anne Schneiter et son frère François Thury entourent les trois étoiles de cette très belle soirée consacrée à l’Iran.

Quel grand moment de joie et d’amitié et en si bonne compagnie! Nous nous sommes régalés avec de succulents spaghettis Bolognaise « maison » fait avec amour par Anne-Catherine Schneiter (à gauche), le tout baigné dans l’humour et la gentillesse inégalable de son mari Alain Schneiter (au premier plan à gauche).

EnglishFrançais
%d blogueurs aiment cette page :