Article 0

Je suis partie à Amsterdam pour y faire un reportage, exceptionnellement planifié, sur un « musicien sur l’eau », l’enchanteur d’Amsterdam, des canaux et des badauds, Reinier Sijpkens. Un reportage sur son action et la joie puissante qu’elle engendre est en cours… Nous avions prévu de tourner lundi 21 mai, le lundi de Pentecôte. Or Reinier m’a informée que nous devions reporter notre reportage à mardi car il devait s’occuper d’une amie gravement malade. Nicci Schoemaker, une jeune mère célibataire, maman d’un garçon de 10 ans et atteinte d’un cancer très grave, « irréversible », selon les médecins. Fidèle à l’esprit de Joy for the Planet, j’ai proposé à Reinier de demander à son amie si elle était d’accord de quitter sa chambre d’hôpital pour vivre une journée à bord de Begoodee, avec son fils, afin de lui apporter un peu de joie, de légèreté, d’espace et de liberté. Reinier m’a rappelée une heure plus tard pour me dire que son amie acceptait mon invitation avec gratitude.  J’ai moi-même été bouleversée qu’elle m’accorde l’une de ses précieuses journées… Au final, cette excursion aura donné naissance à une amitié à vie et à une vidéo-témoignage d’une intensité incroyable dédiée à son fils Nick.

Reiner a été chercher Nicci à l’hôpital et je les ai rejoints chez elle, dans son petit appartement une heure plus tard. J’ai été frappée par sa grande beauté, son rayonnement, sa douceur et son charisme bienveillant, malgré sa grande fatigue et sa tristesse. J’ai aussi été très touchée par son fils de 10 ans, Nick, un petit bonhomme d’une intelligence et d’une maturité exceptionnelle. Quand je lui ai demandé, au cours de notre promenade, ce qu’il voulait faire plus tard, il m’a répondu du tac au tac: « je n’en sais rien, maintenant, c’est maintenant! ». Je m’incline. Marcher quelques pas dans la forêt demandait à Nicci de puiser dans ses réserves d’énergie. Elle m’a parlé des conditions inhumaines de l’hôpital où elle séjournait, où chaque patient était traité comme un numéro, un objet, quelque chose de « malade » au lieu d’être regardés comme un être humain à part entière. Elle aurait tant besoin de gestes doux, de câlins et d’écoute bienveillante.

Niccistyle, des robes pour apprendre à s’aimer

Elle m’a aussi partagé sa passion pour les habits vintage et combien elle avait coeur à rendre les femmes belles en trouvant des pièces uniques, afin que les femmes qui les portent se sentent uniques à leur tour. Elle adorait chiner avec soin et patience dans tous les marchés de la région pour trouver des trésors à vendre ou à offrir aux femmes les plus nécessiteuses. Nous avons passé un moment chez elle le temps de notre interview. Je me suis sentie humble devant tant de dignité et d’élégance, de clairvoyance et de sagesse. En me faisant visiter ses armoires pleines de trouvailles, Nicci m’a offert plusieurs vêtements magnifiques! Pour la première fois depuis bien longtemps, je me suis sentie jolie au point d’en être profondément émue! Elle avait déjà, à travers moi, atteint l’un de ses objectifs dans la vie: embellir les femmes.

La petite fille blessée est devenue une adulte qui a oublié de vivre

Nicci souhaite aussi inviter tous ceux qui souffrent de syndromes post-traumatiques à se libérer au plus vite des fantômes du passé. Abusée elle-même depuis son enfance par « ceux qui auraient du l’aimer et la protéger », elle est convaincue que sa maladie a pris racine dans les souffrances de la fillette qu’elle a été, puis de l’adulte qui ne s’est jamais aimée. Si elle avait pu recevoir un soutien psychologique suite à ces agressions, elle n’en serait certainement pas là aujourd’hui, selon elle.

Le cas de Nicci est « irréversible » aux dires des médecins et « le temps lui est compté ». Mais elle croit qu’une nouvelle vie est encore possible et elle veut se battre désormais pour recevoir le traitement (autre que la chimiothérapie) qu’elle sait être le meilleur pour elle, se fiant totalement à son intuition et à l’écoute de son corps. Elle y croit et tout ce dont elle a besoin, c’est d’énergie positive. Ainsi, si vous lisez ce message, si vous regardez cette vidéo et si vous sentez l’élan de soutenir Nicci, nous en serions très reconnaissants. Simplement des mots d’amour, de douceur et de confiance.  Nicci veut se donner toutes les chances de guérir en pouvant s’abreuver à des paroles bienveillantes et vivifiantes, comme « un bouclier d’amour et de lumière » autour d’elle. Ne vous inquiétez pas pour elle non plus. Même séparés, le père de leur fils Nick s’occupe d’eux et Nicci profite au maximum de la présence de son fils tout en mettant peu à peu en place une structure de soins alternatifs en laquelle elle croit de toute son âme. Nicci continue à aller chercher son fils à l’école tous les jours et elle espère bientôt pouvoir rentrer chez elle, entourée du personnel soignants dont elle a besoin.

Le rêve de Nicci

D’ailleurs, Nicci étudie la possibilité de se faire soigner grâce à la médecine quantique et une alimentation adaptée telle que la macrobiotique. Si elle parvient à guérir, Nicci a un très beau projet: créer en Hollande un lieu d’accueil pour des personnes gravement malades qui, comme elle, auraient besoin d’être considérées, écoutées et accompagnées dans un protocole de soins en accord avec eux et leurs ressentis profonds. Elle entrevoit un centre de soins alliant les thérapies holistiques à la médecine allopathique. « Si je m’en sors, j’aimerais prendre soin des résidents comme d’un membre de ma propre famille. Je coifferait les femmes, je leur peindrai les ongles. Je ferai des massages aux patients, j’écouterai ce qu’ils ont à me dire et à partager. Je les prendrai dans mes bras », raconte la jeune maman, presque enjouée à l’idée de pouvoir concrétiser son rêve.

Nous venons de passer une semaine inoubliable avec Nicci. « J’ai eu tant de plaisir à travailler sur cette vidéo avec toi que j’en ai même oublié ma maladie! » commente Nicci dans un grand éclat de rire. Et moi, je me sens très privilégiée d’être son amie et celle qui a présenté au monde sa beauté et son rayonnement.

Mes chers lecteurs, je vous remercie d’être là, comme toujours, plein de bienveillance et de générosité. Je reprendrai la route dans quelques jours pour continuer à me mettre à disposition de tous ceux qui, comme Nicci, pourrait avoir besoin de moi, de mon bus, de mon Ulysse, de ma caméra et de mon amour.

https://www.facebook.com/nicolien.schoemaker
https://www.facebook.com/stylebynicci/

 

EnglishFrançais
%d blogueurs aiment cette page :