Article 0

En passant par Lucerne, j’ai fait une escale au Jardin des Glaciers sur les conseils de mon amie d’adolescence Corinne Fischer, membre active du conseil de fondation du « Gletscher Garten ». J’étais curieuse de découvrir les énormes travaux de rénovation du site que j’avais visité dans mon enfance avec mon père et ma grande soeur. Je n’avais aucun souvenir des marmites glaciaires mais le fameux labyrinthe et les miroirs déformants étaient évidemment restés gravés dans ma mémoire.

Les travaux actuels comprennent la restauration de la très belle maison de caractère ayant appartenu à la famille Amrein-Troller qui avaient également découvert les marmites glacières dans leur jardin! C’est surtout à Marie Amrein-Troller que nous devons le succès du jardin des glaciers.  Après la mort de son mari en 1881, il fallait trouver une solution pour éponger quelques dettes. Lorsqu’elle eut connaissance du succès d’un labyrinthe de glaces créé pour l’Exposition nationale de Genève en 1896, elle décida de renouveler cette expérience dans son parc en créant le célèbre labyrinthe « Alhambra », décoré de 90 miroirs. Celui-ci existe depuis 1899! En permettant aux visiteurs lucernois de découvrir les marmites glaciaires de même que cette étonnante attraction, cette forte personnalité du siècle passé contribua au déploiement  du tourisme lucernois avec une fréquentation qui passa à plus de 90 000 visiteurs par an!

On peut découvrir un amusant portrait animé de Marie Amrein-Troller à l’entrée du musée qui a lui aussi pris un « coup de jeune » avec une exposition présentée sous la forme d’un cabinet de curiosités avec de nombreux objects rassemblés par cette famille de grands collectionneurs. Le seul fils du couple fondateur était un archéologue passionné. Il a notamment découvert des ossements d’ours des cavernes dans une grotte du Rigi. Au sous-sol du musée, on découvre une oeuvre pionnière de la cartographie suisse de renommée mondiale, réalisée par le lieutenant-général lucernois Franz Ludwig Pfyffer qui était au service de la France et qui l’a créée entre 1749 et 1786. Pendant 40 ans, il a arpenté tous les reliefs de la région pour crée cette maquette d’une précision stupéfiante alors que ni les avions ni Google maps n’existaient! Sidérant!  Autres curiosités, la maquette de la bataille de Muotatal, une collection de cristaux, un squelette de Ceresiosaurus et des salons et des meubles rustiques.

Grâce à une enveloppe de 20 millions de francs, plusieurs nouvelles attractions seront ouvertes au public dès le printemps 2021 dont le forage de la falaise dans lequel le visiteur entrera dans les profondeurs de la montagne. Il pourra y admirer les particules géologiques du grès de Lucerne, les différentes couches de rocher, les crevasses et l’eau de la montagne, à travers un parcours dans les époques lointaines et cachées de l’histoire géologique.

 

 

L’étonnante découverte des marmites
C’est lors de la construction d’une cave à vin que Josef Wilhem Amrein-Troller a découvert, le 2 novembre 1872, les traces spectaculaires de la dernière période glaciaire.  Cinq mois plus tard, en lieu et place de la cave à vin, pouvait-on apprécier les vasques géantes façonnées par les pierres soumises à la pression élevée de l’eau des glaciers alpins. Ce monument naturel est devenu un site  national protégé. Les sillons glaciaires, les marmites et les blocs erratiques découverts montrent que Lucerne a été recouverte par les glaciers il y a environ 20’000 ans.

 

 

 

 

EnglishFrançais
%d blogueurs aiment cette page :