Article 0


accomplie – fin de l’Acte I

Après 30’000 kilomètres parcourus, 23 pays traversés, 52 Nominés de la Joie, une centaine de coups de pouce donnés en chemin, plus de 150 lampes solaires offertes, plus de 70 films, plus de 250 articles sur mon blog et 500 publications sur les réseaux sociaux, 2 belles récompenses, je tire momentanément ma révérence, le temps de rédiger un livre et de réaliser un long-métrage sur cette odyssée de la joie.

Les trois derniers mois ont été tout aussi intenses… Après Madrid, Tolède et Cordoue, j’ai passé par Séville où j’ai croisé la route d’un « joyeux » que l’on prend pour un fou. J’ai rencontré Roberto, un passant vêtu d’un manteau et d’un chapeau melon noirs, avec une écharpe arc-en-ciel! Roberto m’a fendue le coeur en m’expliquant qu’il faisait des séjours en hôpital psychiatrique pour soigner une dépression. Après avoir passé un joyeux moment avec lui, je me suis demandée s’il n’était pas moins « dérangé » que bien des personnes que j’ai croisées sur ma route, abrutis par les drogues, l’alcool ou l’inconscience. Roberto était un « original » bien vivant, lui!

Je suis arrivée au Portugal où j’ai interviewé quelques surfeurs venus du monde entier défier l’océan. J’en ai profité pour réaliser une vidéo cocasse sur un nouveau dessin sur Begoodee. Puis j’ai accueilli une semaine à bord de Begoodee une joyeuse amie française domiciliée en Valais, Sophie Zeeny. Sophie tenait à m’aider en chemin et soutenir le projet. Elle n’a pas pu être plus utile et précieuse, surtout en aidant à servir l’un des repas offert et préparé par Joachim Da Sa aux personnes démunies de la ville de Caldas da Reihnas. Nous avons tourné une vidéo sur ce personnage extraordinaire qui sert deux fois par jour un repas chaud à ses protégés, depuis 30 ans, chaque jour sans exception. Sophie a rédigé un très beau témoignage sur son expérience à bord de Begoodee.

Après le départ de Sophie, j’ai eu quelques jours à bord un auto-stoppeur, un jeune troubadour des temps modernes, moitié Peter Pan, moitié Robin des Bois. A pied, il avait quitté son village russe il y a 6 ans pour voyager en Europe avec son chien Skoubi. Notre rencontre m’a inspirée un joli conte de Noël en vidéo…

Le 8 décembre, je me suis retrouvée dans la Cathédrale de Saint-Jacques de Compostelle en Espagne où j’ai pu assister au ballancement du fameux Botafumeiro, cet encensoir géant manipulé seulement quelques fois par an. J’ai vécu cette heureuse coïncidence comme le signe que mon aventure s’achèverait à cet instant symbolique. Avec émotion et en pensées, je me suis inclinée devant la grandeur de tous ceux qui ont béni, accompagné et soutenu mon pèlerinage de la joie.

Quel bilan tirer de cette aventure? Avoir osé vivre vraiment m’a ouvert toutes les portes! Avoir dépassé mes peurs m’a conférée de nouvelles forces précieuses pour mon avenir. Avoir aimé les gens inconditionnellement et partagé le meilleur de l’Homme m’a mise sur la route d’êtres exceptionnelles. Avoir été ouverte au monde, à l’autre, sans jugement ni résistance, a permis à ce que les uns et les autres se révèlent à eux-mêmes, dans ce qu’ils ont de plus grands et ce dont, souvent, ils n’avaient même pas pris conscience.

Recevoir ou fabriquer une lampe solaire a réveillé ou réactivé une source jaillissante chez beaucoup d’entre eux.

Si je devais garder en mémoire une seule image qui résume toute cette aventure merveilleuse, c’est celle de ce jeune homme SDF au Portugal à qui j’ai demandé de jouer un morceau de guitare. A peine avait-il achevé sa dernière note, qu’il a levé les yeux vers nous, les yeux baignés de larmes. Les nôtres l’étaient aussi. Il me l’a dit plus tard… Quelque chose en lui de profond, de doux et de joyeux s’était rallumé ce soir-là… Ces quelques secondes de grâce chez un seul homme ont justifié tous mes efforts depuis deux ans et ceux qui ont contribué à servir le projet à mes côtés. Pour quelques secondes de retour à une éphémère et délicate pétillance… Oui, comme  ces mots que quelqu’un a écrits sur un mur (ci-dessous), « il faut arracher la joie aux jours qui filent… ».

Toute l’équipe de Joy for the Planet vous souhaite de très belles Fêtes et ses voeux joyeux pour 2019 et vous remercie d’avoir suivi fidèlement cette aventure, avec enthousiasme et dans la confiance. Nous vous donnons peut-être rendez-vous pour un Joy for the Planet 2 en 2020. En attendant, je continuerai à publier occasionnellement du contenu sur mon blog, les réseaux sociaux et à vous informer sur les développements futurs de Joy for the Planet dans sa lettre d’information. 

Isabelle Alexandrine Bourgeois

Un documentaire « éclairant » avec la complicité de la FIFEL, Fondation Internationale pour le Film sur l’Énergie de Lausanne

 

Ce documentaire rend hommage aux sources d’énergies que notre planète nous offre gratuitement avant d’être transformées par les hommes pour répondre à leurs besoins. Sans l’utilisation d’énergies, la journaliste Isabelle Alexandrine Bourgeois n’aurait pas pu accomplir son rêve: traverser l’Europe à bord de son camping-car pour partager la joie, relayer le meilleur de l’humanité à travers films, articles et reportages. La reporter nomade a donné des ateliers de lampes solaires avec les kits solaires de la start-up lausannoise LEDsafari, elle aussi partenaire de la FIFEL.

Avec la complicité de la FIFEL, Fondation Internationale du Film sur l’Énergie de Lausanne – FIFEL.CH, la journaliste a réalisé ce documentaire consacré à la « matière première » de toute vie sur terre, soit l’énergie et ses nombreuses applications. Sans sources d’énergie, pas de joie possible…
La joie, c’est de l’énergie qui a trouvé sa place.
Un article est consacré à cette collaboration entre la FIFEL, LEDsafari et JOY FOR THE PLANET.

Le Best-Of de Joy for the Planet

 

Comment résumer en 3 minutes une année d’images, d’interviews, de rencontres et de paysages? Impossible! J’ai donc fait un petit tri, un peu au hasard des archives que j’avais sous la main, la plupart de mes disques durs étant déjà précieusement rangés en attendant de délivrer leurs trésors pour le montage de mon long-métrage.

Un conte de Noël « on the road »

 

J’ai accueilli quelques jours à bord ce jeune auto-stoppeur russe qui se rendait à Fisterra. Un personnage tout droit sorti d’une fable!

Joaquim Da Sa, dit  » Le Bon « 

 

Il est l’une des figures les plus humble et engagée que j’ai rencontrée. Joaquim Da Sa prépare deux repas par jour, tous les jours sans exception depuis 30 ans pour les SDF de sa ville.

Alponse le berger

En cliquant sur ce lien, vous découvrirez un homme extraordinaire… Je pensais que quelqu’un comme Alphonse n’existait que dans les romans… J’ai eu la chance de passer Noël en tête à tête avec lui, dans le fumet délicat de son esprit, à savourer la cuisine de son âme, au coin de son poêle… Dans une simplicité silencieuse qui inonde le coeur de beauté et d’Amour. Je remercie ma chère amie Yvette Petermann, agricultrice biodynamique à Delémont, de m’avoir présenté ce roi mage de l’alpage, il y a 10 ans déjà…

Nouvelles de quelques Nominés

MAURISSE
Le succès des Herbettes de François Maurisse explose! Ses expositions sont désormais demandées dans le monde entier! Je reste régulièrement en contact avec cet enchanteur bien réel!SAVIN
Jean-Jacques Savin est en pleine traversée de l’océan atlantique dans son tonneau! Souvenez-vous, j’avais été la première journaliste à parler de son rêve et à réaliser une vidéo avant que son projet soit repris par toute la presse mondiale! Vous pouvez suivre sa progression en direct en cliquant ici. Je l’avais rencontré un matin en promenant mon chien Ulysse dans le bassin d’Arcachon!NICCI
J’avais prévu de passer Noël avec ma chère Nicci Shoemaker, cette jeune mère célibataire souffrant d’un cancer très grave pour qui j’avais réalisé un film poignant. Nous avons reporté ma visite à la fin du mois de janvier car Nicci se sentait trop faible. Je vous donnerai plus de nouvelles à mon retour début février. Je profite de remercier les donateurs et tous les membres du groupe que j’ai créé sur Whatsapp pour leur soutien à Nicci.PRADERVAND
Pierre Pradervand part dans quelques jours à Houston pour rendre visite à son célèbre ami, Roger Mac Gowen, emprisonné depuis plus de 25 aux USA. Son livre, « Message de vie du couloir de la mort » paru aux Editions Jouvence, une perle de sagesse, a remporté un immense succès.

TAKAHASHI
Yuya Takahashi a été débauché du ballet national de Budapest (Hongrie) par sa nation. Il a été engagé comme soliste et deviendra très certainement un futur danseur étoile au Japon. La vidéo de notre rencontre a été l’une des plus visionnée.

SIJPKENS
Reinier Sijpkens a été apporter il y a quelques jours des couvertures, des vêtements et des habits pour bébé aux migrants de Calais à l’occasion de Noël. Or, il a été interpellé par la police française (photo ci-dessous). Mais la magie du musicien d’Amsterdam a opéré. Il leur a joué une sérénade et les policiers s’en sont tout émus! Tout s’est finalement déroulé harmonieusement. Chapeau bas Maestro!

je vous donnerai des nouvelles des autres Nominés (ils sont plus de 50!) dans les prochaines lettres d’information.

Une Nominée très spéciale!

Pour les milliers d’heures offertes à Joy for the Planet, voici une Nominée particulièrement bien choisie!

Et la suite?

Grâce aux fondateurs des Ateliers de la Côte à Etoy, je vais pouvoir profiter d’un petit hébergement en Bourgogne, de février à septembre, pour y rédiger un livre et réaliser un film sur cette odyssée de la joie.

A ce propos, je cherche un producteur ou un partenaire qui serait d’accord d’investir dans la réalisation de ce long-métrage que je souhaite diffuser à la télévision, dans les salles de cinéma ou dans les Festivals de films. Si mes amis lecteurs pouvaient me donner des idées, j’en serais très heureuse! Vous pouvez m’écrire à: isabelle@joyfortheplanet.org

Après le film? En 2020?
Si vous me témoignez de votre intérêt pour un Joy for the Planet 2,  si le public se montre réceptif à mon livre et à mon film en fin d’année prochaine, si je trouve les moyens financiers de le faire, alors je serais heureuse de repartir sur la route pour raconter et partager plus de joie ailleurs dans le monde. Nous vous tiendrons au courant des développements de Joy for the Planet via mon blog et cette infolettre.

Nouveaux voyages sur le thème de la joie

Pour ceux qui l’ignorent, avant de me lancer dans l’aventure de Joy for the Planet en 2017, j’avais crée en 2013 un portail de voyages solidaires Planetpositive Action que j’avais mis entre parenthèses cette année 2018. Sachez qu’en 2019, parallèlement à la rédaction de mon livre et à la réalisation de mon film, je compte relancer quelques-uns de ces voyages en me concentrant cette fois sur le thème du partage de la joie.
Ainsi, je propose deux nouveaux voyages en 2019, une croisière-conférence Joy for the Planet cet été sur un voilier extraordinaire en Turquie, l’Enderim et une rencontre avec la communauté de Damanhur et la visite des Temples de l’Humanité en Italie. Je dois encore mettre à jour les tarifs sur mon site. J’accompagnerai personnellement mes groupes. Nombre de places limité. Une infolettre spécialement consacrée à ces voyages vous sera envoyée ces prochains jours. Aussi, une nouvelle page consacrée aux voyages de Joy for the Planet est en cours de création sur le site www.joyfortheplanet.org.

Tasses et sacs toujours en vente sur notre site!

 

Sur notre site, offrez-vous un petit souvenir Joy for the Planet I ou pour soutenir mon projet de livre et de film! Merci de tout coeur!
 

Ma toute dernière chronique sur les ondes de la RSR avec Lucas Torrent dans À l’abordage!

2019, année de conférences Joy for the Planet

Je viendrai volontiers donner de nouvelles conférences animées et illustrées sur cette incroyable aventure! En entreprise, dans des écoles, dans des EMS ou des foyers pour les jeunes, etc…  Je suis disponible pour partager la joie à travers des exemples concrets vécus sur le terrain pendant une année. Écrivez-moi! isabelle@joyfortheplanet.org

Revivez toute l’aventure sur la chaîne YOUTUBE de Joy for the Planet

Remerciements

Merci à ma partenaire de projet Sacheen Sierro qui m’a soutenue sans faillir chaque jour dans cette aventure. Je remercie tous les donateurs de Joy for the Planet, mes lecteurs et en particulier tous les bénévoles qui se sont impliqués pour le projet, que cela soit pour la maintenance de Begoodee (Yves Linder, Yann Ansermier, Paulo Soares, Leonor Rodrigues) ou pour l’organisation de conférences (Catherine et Bernard de Ridder, Francine Dafflon, Sandrine Pillon et Clothilde Mendes). Je remercie les maîtresses d’école en France qui ont bien voulu me laisser enseigner à leurs élèves à fabriquer des lampes solaires. Merci à Renara Akhoundova pour son concert bénévole à Genève et à Caroline Hürlimann pour ses services en traduction anglophone. Merci à tous mes lecteurs, notamment les plus assidus, qui ont fidèlement « liké », aimé et partager toutes mes publications.

Merci à mes partenaires LEDsafari (kits solaires) et la FIFEL (Fondation international du Film sur l’Energie) pour leur contribution à Joy for the Planet. Je leur consacrerai un article spécial par la suite.

Merci à la Radio Suisse Romande et Lucas Torrent qui a régulièrement partagé mes aventures dans son émission À l’Abordage. Merci à l’ami de toujours et au rédacteur en chef du Journal de Cossonay Pascal Pellegrino qui m’a si généreusement réservé un espace tous les 15 jours depuis un an. Merci à Florie Thielin, notre webmaster, pour sa réactivité et son expertise. Merci à Cindy Roccia pour son magnifique logo.

Merci à Fabienne Baechler pour ses merveilleux tableaux à bord de Begoodee et ses incroyables STOP MOTION en introduction de presque toutes mes vidéos. Merci à Marie Mellioret, Koum DièseSophie Zeeny et Flore Blancpain-Filipovic, 3 passagères qui sont venues me rejoindre quelques jours pour offrir de la joie, que cela soit à travers du chant et de la musique ou en participant à une action solidaire. Merci à Tanya Meredith pour sa création musicale spécialement pour nous.

 

 

 

This email was sent to floriethielin@gmail.com

why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences

Joy for the Planet · Pinsec, Saint-Jean, Suisse · Chalet Saute-Ruisseau · Saint-Jean 3961 · SwitzerlandEmail Marketing Powered by Mailchimp

EnglishFrançais
Copied!
%d blogueurs aiment cette page :