Article 0

Sur ma « route de la joie »,  j’ai interviewé Tony Robinson à Budapest. Tony est l’un des militants pour la paix et la non-violence le plus engagé que je connaisse. Il est co-directeur, aux côtés de l’agence de Pressenza Francophone, traduite en 8 langues! Cette agence donne la priorité à des nouvelles inspirantes contribuant au progrès social, un peu dans la même ligne que le site d’informations positives que j’avais créé il y a 20 ans, www.planetpositive.org (aujourd’hui « en mode veille »). J’avais rencontré Tony à l’occasion de ma participation à la Première Marche mondiale pour la paix et la non-violence. J’avais alimenté pendant 3 mois un blog avec un reportage chaque jour, pendant 75 jours. Une prouesse dont je serai bien incapable aujourd’hui! J’ai du être portée par le projet, la cause et l’énergie de notre groupe dont mon amitié avec Tony Robinson

Qui est Tony Robinson?

Tony est un citoyen britannique de 49 ans. Il  vit à Budapest, est diplômé en sciences naturelles de l’université de Cambridge. Il est un militant engagé pour le changement social non violent depuis ses études universitaires et a largement contribué à développer le réseau du Mouvement Humaniste dans le monde. En 2006, il est devenu un activiste de l’ONG « Un monde sans Guerres » et s’est spécialisé dans le désarmement nucléaire et les questions énergétiques. Pendant la Marche mondiale pour la paix et la non-violence, il a été porte-parole pour les médias anglophones et correspondant pour l’agence de presse Pressenza.  En 2010, il a rejoint le « Global Council of Abolition 2000« , puis en 2017, Tony a rejoint son comité de coordination. En 2013, il a été invité à devenir co-directeur de l’agence de presse Pressenza International, une agence spécialisée dans le journalisme de paix et de non-violence.

Tony Robinson a vécu la majeure partie de sa vie adulte à Londres, au Royaume-Uni, mais aussi à Cracovie (Pologne), à ​​Budapest (Hongrie) et à Quito (Équateur).
Depuis 2002, il est consultant en informatique et gagne de l’argent pour financer son activisme pour lequel il a été un volontaire engagé sans jamais recevoir de compensation financière. Il va bientôt rentrer chez lui en Grande-Bretagne après 10 années de service bénévole semés dans le monde entier. Et évidemment que Tony ne rentre pas en Angleterre pour se tourner les pouces.  Il y prépare un nouveau projet. Peut-être le projet de sa vie…

Mon blog de la Marche Mondiale

En tant que journaliste-reporter engagée dans la promotion de la beauté dans le monde et du meilleur de l’homme, j’avais tenu un blog dédié à la diffusion des plus grands moments de partage avec plus de cent peuples côtoyés sur le parcours et des millions de citoyens du monde engagés dans un même élan de fraternité et d’espoir.

Comme coordinatrice pour les médias pendant trois mois, ma mission fut de rédiger un communiqué de presse quotidien sur nos activités et nos rencontres avec les autorités (nous avons été reçus par plus de 14 chefs d’États (et même le Secrétaire Général des Nations-Unies Ban Ki Moon à New York). J’y ai aussi publié des vidéos personnelles sur les moments les plus forts du voyage, j’ai enregistré des témoignages audio recueillis au fil du périple.

Ce fut l’un des plus beaux événements de mon existence. Une nouvelle Marche Mondiale est en cours de préparation. Elle sera officiellement annoncée au début du mois de novembre à Madrid.

EnglishFrançais
Copied!
%d blogueurs aiment cette page :