Article 0

J’ai pris deux charmants auto-stoppeurs en route pour Sofia. Un couple de jeunes Bulgares, Stoyan et Zara. Comme mon petit couple russo-estonien que j’avais pris à bord à Tallin, ils se sont bécotés tout le trajet. Et comme pour mon petit couple russo-estonien, j’ai pudiquement détourné mon rétroviseur… J’ai décidément beaucoup de chance de n’avoir que des amoureux à bord de mon bus!

Comme toujours, je n’avais défini aucune destination sinon prendre la direction de la Macédoine. Quand je leur ai demandé où ils se rendaient, ils m’ont dit qu’ils allaient à un festival de musique au sud de Sofia et intitulé « Terra Nomadica ». Son libellé m’a tout de suite interpellée, moi qui suis un peu une nomade contemporaine. En fait de festival, il y avait en tout et pour tout une trentaine de personnes. C’était plutôt une soirée entre amis au coin du feu! Pas grande chose à se mettre sous la dent en matière de joie et de Joyeux! D’autant plus que Lovski s’est fait attaquer par un gros chien noir et que moi, en voulant le protéger, je me suis faite croquer le bras aussi! Tout est ok à présent, bras désinfecté et Lovski indemme! Belle consolation cependant grâce à trois volontaires de l’organisation qui ont bien voulu répondre à mon invitation d’offrir un petit jam à mes lecteurs!

Alors le voici…. 

EnglishFrançais
%d blogueurs aiment cette page :