Article 0

Grâce à Sophie Zeeny qui ma rejointe pour quelques-jours, quelqu’un a pu filmer la progression de mon nouveau dessin pour embellir mon bus. C’est le chemin que chacun dessine sous ses pas, selon ses choix, ses croyances, ses peurs et ses petits actes de courage quotidiens. La route de Joy for the Planet est faite de rencontres à donner et à recevoir, comme des mises à jour perpétuelles de notre regard sur la vie. Plus j’avance et moins je fixe mes pensées sur des certitudes ou des concepts. Mes pensées deviennent nomades comme moi. A chaque instant, tout m’échappe. J’arrive de moins en moins à dire « cela est bien », « cela est mal »… Par contre, je modèle de plus en plus les événements ou les rencontres désagréables en un dodu « Barbapapa », en une clé magique, une accolade, un acte de création, une bonne blague ou une prière… Si j’ai une seule croyance, c’est bien qu’il est bon de ne jamais se figer sur les choses ou les situations mais d’observer à l’intérieur de soi ce qu’on en fait pour « alchimiser » ce qui nous crispe en une énergie de pétillance, par la douceur ou par l’humour. Ah l’humour… si je n’avais pas hérité ce don à la naissance, je crois que j’aurais sombré dans la dépression perpétuelle… 😉

 

EnglishFrançais
%d blogueurs aiment cette page :