Article 0

La santé de Nicci s’est subitement aggravée. Je lui ai rendu visite quelques minutes ce matin à l’hôpital près d’Amsterdam. À ceux qui ont suivi son histoire sur ce blog et qui ont été touchés par son incroyable sincérité (voir la vidéo que nous avions réalisée ensemble lors de notre rencontre en mai 2018), merci de la joindre à vos prières… Je crois qu’elles peuvent être parfois plus puissantes que toutes les chimiothérapies… Merci pour elle et pour son fils, Nick (11 ans)…🙏💖 Ma prière à moi, c’est de dessiner pour elle sur Begoodee… Je ne sais pas faire beaucoup mieux… 😌

Dans ce genre de circonstances si tristes, comment oser parler de joie? Dans ce cas, la joie ne s’exprime évidemment pas par des rires et de la légèreté. Elle se manifeste plutôt sous la forme d’une gratitude profonde et silencieuse de pouvoir vivre une qualité de partage avec Nicci, aussi pure qu’un cristal translucide. J’ai parcouru 800 kilomètres (1600 aller-retour) pour ne la voir que quelques minutes sur son lit d’hôpital et ménager son énergie. Quelques minutes sans fard, ni masque, sans rien qui ne déborde ou qui se glisse en trop dans la conversation. Il n’y a rien à balayer dans la limaille de nos échanges. Je suis juste à l’écoute d’un corps très affaibli et témoin d’un élan vital encore tonique et déterminé à vivre. Je suis chaque fois émue devant le rayonnement de cette jeune maman qui se bat avec panache pour rester debout, pour rester le plus longtemps possible auprès de son fils, sa raison de vivre… Elle y croit encore, moi aussi…

 

EnglishFrançais
%d blogueurs aiment cette page :