Article 0

 

 

Premier bilan après 21 jours à bord de Begoodee!

9 lampes solaires offertes à des êtres d’exception, une nouvelle cargaison de lampes pleines d’amour et de lumière à donner plus loin sur la route, plusieurs coups de pouce réalisés en chemin et des rencontres de coeur à coeur.
Voici un petit résumé de mes aventures en Suisse, en Sardaigne et en Corse. 

Amis lecteurs,

Vous le savez à présent, j’ai mis ma casquette de journaliste au service de la diffusion d’une information positive et porteuse d’espoir. Aujourd’hui, je sillonne les routes d’Europe pour promouvoir la beauté et offrir des lampes solaires en chemin à ceux qui ont besoin de lumière ou à des personnes exemplaires, porteuses de joie. L’aventure Joy for the Planet se déroule de janvier à Noël 2018 et vous pouvez la soutenir via l’association Planetpositive que j’ai fondée il y a 15 ans.

Je suis donc sur la route depuis 3 semaines déjà, en quête de  « semeurs de joie ». Je me suis d’abord arrêtée à l’EMS de Burier à Montreux où j’ai offert ma première lampe solaire à Marie Mellioret, une jeune art-thérapeute multi-talentueuse qui contribue avec pep’s et délicatesse à aider les seniors à trouver du sens à leur vie et à s’endormir le coeur en joie. Le lendemain, ce sont les Ateliers de La Côtes à Etoy qui furent à l’honneur. J’ai remis une lampe solaire au trio fondateurs de ce centre artistique et artisanal incroyable, Anne-Catherine et Alain Schneiter et François Thury. Nous avons aussi donné un atelier de lampes solaires à une quinzaine d’artistes sur place qui vont réaliser des oeuvres tout spécialement pour Joy for the Planet et dont une partie de la recette sera reversée à notre Cagnotte de la Joie pour donner des coups de pouce en chemin!

Puis je suis descendue à Damanhur, site fascinant puisqu’il cache un temple souterrain dédié à toutes les grandes spiritualités. L’éco-village qui s’est développé autour du temple a été primé par l’UNESCO et, plus humblement, par Joy for the Planet avec une lampe solaire pour saluer les valeurs de « la joie et de paix » sur lesquelles se fonde la communauté.

Ulysse, Begoodee et moi sommes descendus sur Gênes d’où nous avons pris un bateau pour la Sardaigne. A Calgiari, en partenariat avec le Dr. Luciano Carboni et le Prof. Jean-Philippe Assal, j’ai donné deux ateliers de création de lampes solaires à des participants souffrant de maladies chroniques. L’un et l’autre ont reçu une lampe pour leur engagement formidable au service de la transformation de la maladie par le théâtre et la mise en scène à travers l’outil thérapeutique intitulé « Le théâtre du Vécu« . J’y ai rencontré Sandra Manis à qui j’ai offert une escapade au bord de la mer pour dépasser ses peurs suite à une transplantation de deux organes donnés par les parents d’un jeune homme de 20 ans. Son témoignage est poignant et nous invite à vivre le moment présent avec intensité et gratitude.

Ensuite, j’ai fait escale à Porto Rafael où j’ai rencontré Ottavio Pincioni et sa fille Vanessa qui est en rémission suite à un grave cancer du sein. Leur histoire respective est exemplaire et chacune méritait une lampe pour la bonté déployée d’Ottavio comme pour le courage de Vanessa à se battre pour la vie et l’amour de soi, au-delà des mutilations physiques.

Enfin, sur les montagnes du littoral, j’ai rencontré 3 frères corses qui m’ont partagé leur amour pour L’île de Beauté, leur fromage de chèvre et une bonne casserole de « chasse ». L’un d’eux m’a confié, après 18 ans de silence, un drame qui a fait basculer son existence. Mais nous avons décidé, pour l’instant, de ne pas en parler publiquement. Nous attendons que la petite lampe solaire que je lui ai offerte puisse doucement agir sur son âme et l’aider à transformer le passé par l’acceptation et le pardon. Ce jour-là, il me l’a promis, nous publierons son histoire en guise de témoignage.

Comme vous le voyez, la joie partagée par les uns et par les autres n’a rien à voir avec du divertissement ni une exaltation superficielle. Jusque-là, elle s’est exprimée par la sincérité, l’authenticité, le goût pour la vie malgré tout et l’envie d’aimer, sans bémol ni retouches. Une joie qui ne vient pas des flammes mais des braises…

Isabelle Alexandrine Bourgeois

 

J’ai pu réaliser mon premier dessin sur Begoodee! Il rend hommage aux 9 premiers Nominés de la Joie! Voir la vidéo!

Sandra Manis, vivre pour deux

Voici le témoignage de Sandra Manis, une Sarde de 50 ans qui a reçu deux organes d’un jeune homme décédé à l’âge de 20 ans. Aujourd’hui, Sandra dit « vivre pour deux » et honore avec beauté et délicatesse sa vie, celle des parents donateurs comme la mémoire du défunt.

 

Un témoignage poignant sur le sens de la vie après avoir reçu des dons d’organes.

Découvrez le site fascinant de Damanhur, un temple creusé clandestinement sous une colline du Piémont pendant des années. Un paradis pour alchimistes et chasseurs de trésors.

 

Ecoutez mes deux premières chroniques dans l’émission A l’abordage de Lucas Thorens sur la RTS! Et rendez-vous tous les 15 jours les vendredis!

Épisode1
Épisode 2

Merci à Pascal Pellegrino qui m’a fait le cadeau d’accorder un bel espace, tous les 15 jours, dans Le Journal de Cossonay dont il est le rédacteur en chef. C’est la première fois qu’un confrère me comprend si bien et exprime avec autant de justesse, de respect et de délicatesse le sens de ma démarche et mes motivations. Pascal a très joliment intitulé cette chronique « La route de la Joie »!

Pascale Pellegrino, Rédacteur en Chef du Journal de Cossonay, me fait le cadeau d’accorder un magnifique espace à Joy for the Planet avec ce premier épisode paru le 16 février. A suivre tous les 15 jours!

Ulysse est incroyable! Il prend le ferry, monte des échelles, saute dans Begoodee, câline les personnes âgées et ne me quitte pas d’un poil! Nous sommes inséparables et nous veillons « amoureusement » l’un sur l’autre.  Il a 15 ans, fait partout des émules et semble rajeunir en chemin! Presque mourant il y a trois mois, alors affecté par une embolie pulmonaire, il est reparti en beauté! Quel bonheur et quel miracle de partager ma vie avec cet être extraordinaire, plein d’amour, de bonté et de patience.

Read More

Soutenez notre aventure en achetant nos sacs « fait main »!

Avec l’aide de ma chère partenaire de projet, Sacheen Sierro, nous avons réalisé de jolis sacs 100% coton naturel, imprimés avec deux dessins réalisés par mes soins. L’argent sera reversé à l’association Planetpositive pour permettre à l’aventure de continuer jusqu’à Noël! Merci de votre soutien! La boutique, c’est par ici!

Ici, nous avons imprimé cette petite citation: « Vivez comme des bulles de savon: éclatez-vous! » Emplissons-nous de liberté, faisons le plein de simplicité et « arrondissons-nous » pour rebondir sur chaque épreuve ou contrariété. Devenons léger comme des bulles, pour nous-mêmes et pour les autres. Comme une petite bulle de savon, faisons rêver les enfants et les adultes par la magie de nos actions.

Souvenir de Corse

Découvert au-dessus de la porte d’entrée du fameux restaurant « Le Santa Manza », sur la plage du même nom où j’ai été si bien reçue par mes nouveaux amis corses! Ici, on annonce la couleur, dans tous les sens du terme!

La suite du voyage

Après une escale de quelques jours à Genève du 23 février au 3 mars où je suis mandatée pour organiser la communication d’une grande exposition de photos sur le thème « L’éducation des femmes, un espoir pour l’Afghanistan » présentée par l’association afghane Nai Qala sur la Rotonde du Mont-Blanc, du 1er au 18 mars, en même temps que plusieurs réunions pour la publication du deuxième magazine de l’Aide humanitaire suisse (DFAE), je reprendrai la route début mars en direction de l’Espagne et du Portugal. J’aurai la joie d’être accompagnée à bord par Marie Mellioret qui diffusera sa joie avec son sourire, ses rires et sa guitare! Je remonterai ensuite vers les Pays de l’Est, du Nord et la Scandinavie. Comme toujours, le hasard des rencontres décidera de mon itinéraire.

Avant cela, j’espère vous retrouver au vernissage de l’exposition de Nai Qala, le 1er mars de 17h à 19h, au Centre pour le Dialogue Humanitaire, rue de Lausanne 114, Genève.

Et une mention spéciale de gratitude à ma partenaire de projet Sacheen Sierro sur qui je peux toujours compter pour tout, que cela soit en communication, en « marketing », en renfort de publications, pour son expertise sur le suivi des réseaux sociaux et pour sa précieuse amitié.

Ma vie à bord: le + et le –

Le +: vivre de rien, manger simplement, se contenter de peu, créer sa petite maison roulante, ménage restreint, dormir dans un cocon, rêve d’enfant, trier le superflu, savourer le moment présent. Apprécier chaque objet vraiment nécessaire.
Le -: je dois améliorer les rangements dans mes placards, j’ai encore peur de laisser mon chauffage au gaz allumé la nuit (j’ai eu parfois froid); grande frousse au passage (sous la neige) du Col de la Sorbe (Corse), virages sur une route verglacée et vertigineuse, j’ai roulé en première vitesse! Personne à l’horizon, grand vent et tombée du jour.
Je suis une « miraculée du chauffe-eau »! Mon chauffe-eau était mal réglé, laissait échapper des fumées noires et a failli mettre le feu à mon camper, voir exploser, nous y compris! Mais les anges gardiens étaient là et j’ai pu le faire réparer juste à temps par le seul représentant agréé en camping-car à Adjaccio, Jean-Noël Chapeau! C’était « moins une » m’a-t-il avoué! Chapeau Monsieur Chapeau!
Attention aux tunnels à moins de 2m90 de haut et aux petites ruelles de villages où je me suis encastrée au moins une fois, en endommageant un peu mon joli bus. Tout réparé depuis, ouf! Hors saison, être complètement autonome partout!

Partenaires: FIFEL Fondation international du Film sur l’Énergie
LEDsafari: start-up lausannoise pour le développement de l’énergie solaire et l’accès à cette énergie dans les pays en voie de développement. Chacun de nos ateliers de fabrication de lampes utilise ses kits solaires de qualité, éthiques et solidaires.

Soutenir Joy for the Planet

Copyright © 2018 Joy for the Planet, All rights reserved.

Vous recevez cette newsletter car vous souhaitez suivre l’aventure.

Our mailing address is:

Joy for the Planet

Pinsec, Saint-Jean, Suisse
Chalet Saute-Ruisseau

Saint-Jean 3961

Switzerland

Add us to your address book

Want to change how you receive these emails?
You can update your preferences or unsubscribe from this list.

Email Marketing Powered by MailChimp

 

EnglishFrançais
Copied!
%d blogueurs aiment cette page :